France
URL courte
231067
S'abonner

Chenôve, une commune de Dijon Métropole, a été touchée par les violences dans la nuit du 15 au 16 juin. Le maire Thierry Falconnet fait état de 18 voitures incendiées, affirmant que «des voyous ont pris possession de la ville».

La situation reste tendue à Dijon Métropole, indique France Bleu. Dans la nuit du 15 au 16 juin, des violences urbaines ont éclaté dans la commune de Chenôve, située au sud-est de la ville.

«La nuit s'est très mal passée, avec un bilan de 18 véhicules incendiés», a déclaré le maire, Thierry Falconnet, cité par le média. «Entre 1h et 3h du matin, des voyous ont pris possession de la ville».

​Selon lui «les incendies ont commencé dans la cours de la mairie» où trois véhicules ont été brûlés, avant de se poursuivre dans tout Chenôve.

Situation non maîtrisée

Alors que les forces de l’ordre sont intervenues dans le quartier des Grésilles pour mettre fin aux violences dans la soirée du 15 juin, le peu de maîtrise de la situation à Chenôve a été pointée par M.Falconnet:

«Je ne comprends pas comment on peut laisser une situation partir de la sorte, avec des renforts policiers conséquents déployés sur le territoire».

Cela alors même que la préfecture lui avait garanti le calme:

«Jusqu'au début de soirée, j'étais en contact permanent avec la préfecture, qui m’a assuré qu'avec une demi-compagnie de CRS sur place et un hélicoptère de la gendarmerie, il n'y aurait pas de problèmes». 

​Des internautes ont relayé des images de plusieurs incendies survenus dans cette commune.

​Certains indiquent que les tensions se poursuivent à Chenôve depuis la nuit dernière.

Tensions à Dijon

Depuis le weekend dernier, Dijon fait face à des violences suite à l’agression d’un adolescent tchétchène. Une centaine d’individus armés appartenant pour la plupart à cette communauté ont envahi les rues dans la nuit du 12 au 13 juin. Des dégâts matériels ont été constatés.

Les rassemblements ont continué les jours suivants dans le centre-ville, puis dans le quartier des Grésilles dans le cadre d'un apparent règlement de comptes.

Enfin, des dizaines de personnes armées de barres de fer et d'armes de poing se sont réunies le 15 juin aux Grésilles. Des gendarmes mobiles, des CRS, des renforts de la BAC et du RAID ont réussi à les disperser vers 22h00. Les personnes arrêtées n'appartenaient pas à la communauté tchétchène contrairement aux trois jours derniers, selon le préfet Schmeltz.  

Lire aussi:

«Ce n’est pas à l’Azerbaïdjan de faire la loi en France!»: une maire menacée pendant des années par Bakou
Moscou invite Washington à sauver les Américains au lieu de lutter contre le vaccin russe
La maire d’Aix-en-Provence invite Véran à «la fermer» après l’annonce de nouvelles mesures visant sa ville
Tags:
tensions, incendie, violences, Dijon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook