France
URL courte
141391
S'abonner

Alors qu’elle était en train de suivre la manifestation des soignants qui a eu lieu ce mardi 16 juin à Paris, la journaliste indépendante Stéphanie Roy, qui a filmé pour Line Presse, a été sérieusement blessée au niveau des jambes par une grenade.

Une grenade a blessé la journaliste indépendante Stéphanie Roy qui a filmé pour l'agence Line Presse. Cette dernière a relaté sur Twitter qu’elle était en train de filmer la marche des soignants qui s’est déroulée à Paris ce mardi 16 juin, quand une grenade a explosée près d’elle.

«Blessée par une grenade alors que je filmais la fin de manifestation des soignants du 16juin. Plaies ouvertes au niveau des jambes», a écrit Stéphanie Roy sur les réseaux sociaux.

L’agence et la journaliste ont confirmé la gravité des plaies qui ont été jugées par les médecins et les pompiers comme «très sérieuses».

«Actuellement à l'hôpital les plaies ne peuvent être saturées en l'état», a précisé Line Presse sur Twitter.
«Plaies ouvertes au niveau des jambes»: la journaliste Stéphanie Roy blessée par une grenade lors des débordements aux Invalides, 16 juin 2020
© Sputnik .
«Plaies ouvertes au niveau des jambes»: la journaliste Stéphanie Roy blessée par une grenade lors des débordements aux Invalides, 16 juin 2020

Des rassemblements de soignants en France

À travers toute la France, plus de 220 rassemblements de soignants ont été prévus ce 16 juin, dans le cadre de cette journée d'action nationale, organisée à l'appel d'une dizaine de syndicats et collectifs de soignants (CGT, FO, UNSA, Sud, Collectif Inter-Hôpitaux). À Paris, 18.000 personnes ont défilé, selon la police.

Lire aussi:

Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
Christian Estrosi cible Olivier Véran et Jean-Michel Blanquer à propos de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Covid-19: Quand la cheffe de file de la gauche marocaine verse dans le complotisme décomplexé
Tags:
grenade, blessure, police, manifestation, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook