France
URL courte
6814
S'abonner

Un père de 22 ans considérait son propre enfant de cinq mois comme un rival vis-à-vis de sa compagne. Il a été jugé dans le Val-de-Marne pour avoir causé la mort du bébé, qu’il frappait régulièrement.

Un homme de 22 ans, père de famille, au casier judiciaire vierge, a été condamné le 15 juin par la cour d'assises du Val-de-Marne pour avoir tué son bébé de cinq mois en février 2017. Il lui avait causé un traumatisme crânien et de multiples fractures au domicile de ses beaux-parents à Alfortville, précise Le Parisien.

Le prévenu, qui a changé de versions pendant toute l'instruction, a été condamné à onze ans de réclusion. Selon les experts médicaux, les coups portés au bébé étaient «très violents», l'accusé insistant pour sa part n’avoir porté que «cinq claques derrière» le crâne du nourrisson.

Jaloux de son bébé

Les violences ayant finalement conduit à la mort du bébé, et auxquelles le prévenu n’a pas pu donner une explication, ont duré plusieurs mois. Il a juste expliqué avoir ressenti «de l'énervement» face aux pleurs de son fils.

Pour l'avocate générale des parties civiles, il s’agit d’un véritable «massacre», «ces faits odieux» étant vraisemblablement liés à une «rivalité ressentie». En effet, l’enquête a montré que le jeune homme voyait en son propre enfant un rival vis-à-vis de sa compagne.

Celle-ci était son premier amour. Il est venu vivre chez ses parents, des sourds-muets. Il ne désirait pas d’enfant. La femme, après la mort du bébé, a été d’abord placée en garde à vue et mise en examen pendant deux ans pour complicité, avant de bénéficier d’un non-lieu et de se porter partie civile.

Lire aussi:

Des policiers visent la foule lors d’un contrôle de masque qui dégénère à Paris - vidéo
Une rixe entre militaires et policiers se termine par deux blessés et trois gardes à vue
Assassinat du général Soleimani: Téhéran dévoile ceux qui seront ciblés par vengeance
Tags:
Val-de-Marne, violences, bébé
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook