France
URL courte
3341
S'abonner

Nouvelle mobilisation sous le slogan #Jediscolère pour le personnel du domaine de la santé: une foule s’est rassemblée devant l’hôpital Robert-Debré.

Les soignants en «blouses blanches», mais en «colère noire», selon leurs pancartes, sont descendus battre le pavé devant l’hôpital Robert-Debré ce jeudi 18 juin, suivant la tradition des «jeudis de colère». Armés de casseroles, cuillères ou autres ustensiles, ils ont fait un bruit monstre, interrompu par des discours et des slogans.

Lancé en mai par le collectif Inter-Hôpitaux (CIH), le mouvement #jediscolère se donne pour but d'obtenir des «garanties» sur les salaires des soignants et sur l'avenir du système hospitalier.

Le rassemblement du 14 mai s'est tenu à la suite de l’annonce du versement d’une prime pour le personnel hospitalier de 40 départements, dont les huit d’Île-de-France. Leur travail pendant la crise sanitaire devait être récompensé, le montant maximal de la prime annoncée s'élevant à 1.500 euros nets. Cependant, aucune revalorisation de salaires n'a été promise.

Depuis lors, les concerts de casseroles sont devenus une particularité de ces actions d’infirmiers et médecins.

Lire aussi:

Erdogan veut donner «une leçon forte et dissuasive» à Israël
«Ce n’est plus Paris, c’est Kingston en Jamaïque!»: les riverains de Stalingrad crient leur colère
Mère immolée à Mérignac: le garde des Sceaux hué au Sénat
La photo du fugitif ayant tué deux personnes dans les Cévennes publiée par la gendarmerie - image
Tags:
personnel, colère, manifestation, aide-soignant
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook