France
URL courte
282573
S'abonner

Des manifestants se sont rassemblés dans la capitale française ce 20 juin pour honorer la mémoire de Lamine Dieng, un Franco-Sénégalais de 25 ans décédé en 2007 après une arrestation à Paris.

Un rassemblement s’est formé en début d'après-midi place de la République à Paris, en hommage à Lamine Dieng, un Franco-Sénégalais de 25 ans décédé en 2007 après une arrestation à Paris.

Alors que plusieurs manifestations ont été interdites par la préfecture, l’action contre les violences policières a été autorisée vu que les organisateurs ont pris les «engagements sur le respect des règles sanitaires».

Accord amiable

Selon un accord à l'amiable dévoilé lundi par la Cour européenne des droits de l'Homme, l'État français versera 145.000 euros aux proches de Lamine Dieng afin de solder toute poursuite dans cette affaire.

Lamine Dieng est décédé le 17 juin 2007 au petit matin dans un car de police après avoir été immobilisé et pressé au sol alors qu'il résistait à son arrestation dans le quartier populaire parisien de Ménilmontant, rappelle l'AFP.

Depuis plusieurs années, le comité Vérité et justice pour Lamine Dieng et le collectif Vies volées réclament également l'interdiction de la «clé d'étranglement».

Lire aussi:

Combats sanglants dans l’Himalaya: «l’armée indienne ne fait vraiment pas le poids face à l’armée chinoise»
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Tags:
manifestation, interpellation, violences policières
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook