France
URL courte
15337
S'abonner

Afin de faire face à la propagation du moustique tigre en France dans près de soixante départements, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a mis en place un site Internet pour signaler la présence de cette espèce.

Un site Internet a été mis en place par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) afin de faire face au retour du moustique tigre en France et éviter des épidémies de dengue et de Zika. Ceci pour signaler la présence de cet insecte.

Le moustique tigre est implanté dans près d’une soixantaine de départements en 2020, selon l’Agence.

Pour lutter contre le moustique, elle a donné le feu vert à une campagne pour l'identifier et signaler sa présence sur le site Internet signalement-moustique.anses.fr.

Afin de participer à cette campagne d’utilité publique, vous pouvez aller sur le site et signaler la présence du moustique tigre dans votre ville. Il faut dans ce cas en avoir pris des photos ou en attraper un et l’envoyer par la poste pour compléter la procédure. En outre, plusieurs questions vous seront posées pour préciser la taille et la présence ou non d’un appareil piqueur.

Originaire des forêts tropicales d’Asie du Sud-Est, le moustique tigre (Aedes albopictus) s’est adapté à divers environnements, et notamment au milieu urbain, en colonisant une multitude de récipients (vases, pots, bidons) dans lesquels il pond ses œufs, rappelle l’Anses.

Les recommandations de l’Anses

Afin de minimiser des risques de piqûre par un moustique tigre, l’Agence conseille de suivre certains recommandations.

«Particulièrement résistant et adapté à l'environnement humain, le moustique tigre se développe préférentiellement dans des environnements péri-urbains ainsi que dans des zones urbaines très denses», est-il expliqué sur le site.

Pour éviter la prolifération de cette espèce, il faut vider régulièrement ou supprimer les coupelles sous les pots de fleurs, vases ou les remplir de sable afin de conserver l’humidité sans qu’il n’y ait d’eau stagnante, recouvrir les bidons de récupération d’eau à l’aide d’une moustiquaire ou de tissu. Il est aussi recommandé d’introduire des poissons dans les bassins d’agrément: ils mangeront les larves de moustiques.

Lire aussi:

Moscou appelle à «ne pas jouer avec le feu» après l'adoption de nouvelles sanctions US
La Chine alerte sur un possible krach des marchés occidentaux: «Il faut être très vigilant»
Passeport vaccinal: l’UE avance, la France n’y coupera pas
Une vidéo inédite de l'attaque iranienne contre une base US après l’assassinat de Soleimani
Tags:
santé, France, moustiques
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook