France
URL courte
151699
S'abonner

Face au remaniement ministériel qu’Emmanuel Macron envisage début juillet, après le second tour des municipales, le Premier ministre et candidat au Havre s'est exprimé le 22 juin sur ses ambitions lors d’un débat sur France 3 Normandie.

À l’approche du second tour des élections municipales, Édouard Philippe a évoqué lundi 22 juin ses projets pour l’avenir lors d'un débat organisé sur France 3 Normandie avec son adversaire, le communiste Jean-Paul Lecoq.

«Mon objectif, c’est d’être maire du Havre, vite. Ça peut arriver très vite. Si ça arrive très vite, ça sera très bien», a déclaré l’actuel Premier ministre qui a été maire de la ville entre 2010 et 2017, avant de rejoindre Matignon.

Quant au député communiste, il s’est exprimé sur un éventuel cumul des mandats:

«J'ai un petit côté Rufenacht dans ce domaine: on lui avait proposé à un moment donné de servir à l'échelle nationale et il avait répondu Le Havre, tout Le Havre, rien que Le Havre», explique-t-il en référence à Antoine Rufenacht qui avait refusé de devenir ministre, après avoir été élu maire du Havre en 1995, afin de s'occuper à plein temps de sa ville.

Son retour déjà évoqué

Ce n’est pas la première fois qu’Édouard Philippe évoque son retour au Havre. Le 16 juin, il a déjà émis cette idée dans un entretien à Paris-Normandie.

«Je vous le dis: si les électeurs me font confiance, je serai de retour au Havre. Au plus tard en mai 2022, mais peut-être beaucoup plus tôt», avait-il alors annoncé.

Les résultats d’un sondage

Arrivé en tête du premier tour le 15 mars avec 43,6% des voix devant son concurrent communiste Jean-Paul Lecoq (35,88%), M.Philippe était depuis à la manœuvre dans la crise épidémique, engrangeant au passage une forte hausse de sa popularité au niveau national.

Un sondage Ifop paru le 11 juin le créditait de 53% des intentions de vote, contre 47% pour M.Lecoq, mais l'inconnue de l'abstention fait peser une forte incertitude.

Lire aussi:

Et si les vaccins étaient inutiles et inefficaces? La France face au péril du variant brésilien
Evian contraint de s’excuser après un tweet demandant à ses abonnés s’ils avaient bu de l’eau
Olivier Duhamel reconnaît les accusations d'agressions sexuelles sur son beau-fils
Le président de la région PACA assure avoir précommandé 500.000 doses de Spoutnik V
Tags:
élections municipales en France (2020), Emmanuel Macron, Édouard Philippe, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook