France
URL courte
254830
S'abonner

Après avoir frappé son beau-fils âgé de 13 ans, Éric Drouet, l’ancienne figure du mouvement des Gilets jaunes, a été jugé et condamné à cinq mois de prison avec sursis, fait savoir Le Parisien.

Éric Drouet, figure du mouvement des Gilets jaunes, a été condamné pour des violences à cinq mois de prison avec sursis, informe Le Parisien. Il a été jugé en comparution immédiate le 17 juin à Pontoise pour avoir frappé son beau-fils âgé de 13 ans.

Le prévenu a reconnu les faits à l'audience, toutefois, en insistant qu'il s'agissait d’un geste isolé, contrairement à ce qu’a suggéré l'avocat de la partie civile évoquant des violences habituelles. De plus, sur décision de justice, il devra indemniser son beau-fils et ses parents.

Alors qu’Éric Drouet est sorti de garde à vue le 20 mai, il a demandé un délai afin de préparer sa défense et avait été placé sous contrôle judiciaire par le tribunal, rappelle le média.

Quatre jours d'incapacité pour le garçon

C’est le 18 mai qu’Éric Drouet, après s’être interposé entre sa compagne et son fils lors d’une dispute, s’en est pris à sa victime. Il a donné un coup de poing au garçon accompagné d’une gifle puis il l’a poussé sur le lit et l’a étranglé. L'adolescent a eu quatre jours d'incapacité.

Selon Le Parisien, qui a évoqué la première audience, Éric Drouet a alors expliqué qu’il exigeait le respect des parents par les enfants comme valeur essentielle.

Lire aussi:

Un très fort bruit d’explosion entendu à Paris et en Île-de-France
L'épidémie de Covid-19 repart à la hausse en France avec plus de 12.800 nouveaux cas
Détonation entendue à Paris: pourquoi l’avion de chasse a-t-il été mobilisé?
Ankara répond à Paris après les propos de Macron sur le Haut-Karabakh
Tags:
France, Eric Drouet, justice, prison, gilets jaunes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook