France
URL courte
8928
S'abonner

Un militaire se trouvait mercredi soir dans un état «désespéré» après avoir reçu une balle d'un autre soldat qui gardait comme lui le palais du gouverneur de Metz. La piste accidentelle est privilégiée, a appris l’AFP de source proche de l'enquête. Le soldat à l'origine des coups de feu a été placé en garde à vue.

Ce soldat du rang, d'une vingtaine d'années, a été transféré à l'hôpital central de Nancy et se trouvait mercredi soir dans un «état désespéré», a indiqué cette source.

Le militaire de 20 ans, touché en pleine tête par un tir accidentel est décédé ce jeudi. Le soldat à l'origine des coups de feu a été placé en garde à vue.

«La piste d'un accident dû vraisemblablement à une erreur de manipulation d'une arme est privilégiée» a-t-elle précisé.

L'auteur du tir, également âgé d'une vingtaine d'année, a été placé en garde à vue et la police judiciaire saisie.

Ces soldats appartiennent à un régiment d'artillerie de la Marne affecté à la garde du palais du gouverneur militaire de Metz depuis une quinzaine de jours, selon cette source.

Lire aussi:

Erdogan espère que la France «se débarrassera au plus vite du danger Macron»
L’avocat de Trump présente au Sénat de Géorgie une première vidéo de «preuve» de fraude électorale
Macron annonce la création d'une plateforme de signalement des discriminations
L’organisateur de l’orgie gay ayant accueilli l’eurodéputé hongrois livre des détails de la soirée
Tags:
blessure, Metz, militaires
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook