France
URL courte
8454
S'abonner

Des membres de la Compagnie de sécurisation et d'intervention (CSI) de Seine-Saint-Denis et six policiers, qui étaient visés par une enquête pour transport de faux en écriture publique et usage de stupéfiants, ainsi que pour vol et séquestration, ont été arrêtés ce lundi 29 juin à leur domicile, informe BFM TV.

Interpellés chez eux ce lundi 29 juin, six policiers faisaient l'objet d'une enquête pour vol, séquestration, transport et usage de stupéfiants ainsi que de faux en écriture publique, fait savoir BFM TV.

Ces membres de la Compagnie de sécurisation et d'intervention (CSI) de Seine-Saint-Denis ont été placés en garde à vue dans les locaux de l'IGPN.

L’enquête pour transport de stupéfiants et faux en écriture dont ils ont fait l’objet remonte à 2019, selon BFM TV qui se réfère à ses propres sources. C’est la crise sanitaire qui a repoussé les interpellations qui étaient prévues à l’origine au printemps.

Des sanctions considérées

Tandis que des poursuites pénales visent ces fonctionnaires, la préfecture n’exclut pas d’autres sanctions.

«Si des comportements fautifs étaient susceptibles de se confirmer, ils appelleraient des sanctions», a déclaré la Préfecture, citée par BFM TV.

En outre, selon la réflexion du préfet partagée par la chaîne d’informations, la réorganisation des unités de police de la CSI en question est considérée.

Lire aussi:

Une voiture a percuté la grille d’entrée de la chancellerie d’Angela Merkel à Berlin - photos, vidéo
Des lance-roquettes multiples US déployés en Roumanie: «un message» pour la Russie, selon Forbes
Les bars ne rouvriront pas avant le 1er février, selon Europe 1
Premières images de la chancellerie d’Angela Merkel après qu’une voiture a foncé dans la grille d'entrée - vidéo
Tags:
violences policières, justice, France, police
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook