France
URL courte
5632
S'abonner

Une violente bagarre a opposé deux bandes rivales dans un supermarché d’Orly, sous les yeux des clients. Les individus ont fait usage de couteaux vendus dans les rayons. Les policiers ont procédé à plusieurs interpellations.

Une rixe a éclaté dans un hypermarché E.Leclerc de la commune d’Orly, rapporte Le Parisien.

 La bagarre a rassemblé au moins une vingtaine d’individus, appartenant vraisemblablement à des bandes rivales, ont confié plusieurs témoins au quotidien.

Les belligérants se sont servis de couteaux et de bouteilles en verre saisis dans les rayonnages. Des coups ont été échangés, non loin des caisses de l’hypermarché, sous les yeux des clients. Cinq jeunes ont été blessés, dont quatre par arme blanche, selon Actu17. L’un d’entre eux souffre d’un traumatisme facial. Tous ont dû être emmenés à l’hôpital.

Plusieurs interpellations

Arrivés sur les lieux, les policiers ont mis en place des barrages à la sortie du magasin, pour interpeller les principaux responsables.

«La police a tout quadrillé. L'hypermarché n'a pas été évacué mais la sortie a été fermée à l'arrière […] Ce qui a amené tout le monde vers l'accès principal et la police filtrait. Parce qu'une fois le groupe dissipé, des gamins se sont barrés un peu partout. Quitte à se faire passer pour des clients en magasin», explique un témoin au Parisien.

Les forces de l’ordre ont procédé à 19 interpellations et mises en garde à vue. Une enquête est en cours, menée par les policiers de la Sûreté départementale du Val-de-Marne, pour déterminer entre autres la raison de cette échauffourée

Lire aussi:

Il traite ses copains de «fils de porcs» dans le 93, sa mère refuse de s'excuser auprès de l'enseignant et l'insulte
Erdogan appelle Macron à subir un «examen de santé mentale» vu son avis sur les musulmans de France
Un important incendie au Havre, une épaisse fumée est visible à des kilomètres - vidéos
Tags:
centre commercial, arme blanche, Orly (aéroport), bagarre
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook