France
URL courte
8812
S'abonner

La police nationale a confirmé le 29 juin un nouveau décès par suicide dans ses rangs. Il s’agit d'un jeune adjoint de sécurité (ADS) affecté au commissariat de Rouen. C’est le deuxième cas en Seine-Maritime depuis début 2020.

Un adjoint de sécurité (ADS) du commissariat de Rouen, 24 ans, s’est donné la mort. La police nationale l’a confirmé le 29 juin sur son Twitter et a exprimé sa «profonde tristesse».

Le jeune fonctionnaire était en poste à la direction départementale de la sécurité publique (DDSP) de Seine-Maritime, selon Info Normandie.

Il s’agit du deuxième suicide policier dans le département depuis le début de l’année. En effet, le 2 mai, une fonctionnaire du Havre, 56 ans, a mis fin à ses jours avec son arme de service.

Vague de suicides policiers

Comme le précise l’Association professionnelle gendarmerie (AGP), depuis début 2020, 16 policiers, deux gendarmes et un policier municipal se sont suicidés en France.

Dans un communiqué commun daté du 18 juin, 32 députés LREM, MoDem et Agir ensemble ont lancé un appel au ministère de l’Intérieur pour qu’il s’intéresse aux nombreux suicides de policiers qui ébranlent les forces de l’ordre.

En 25 ans, 1.200 fonctionnaires se sont donné la mort, et cette proportion a augmenté de près de 70% en 2019, selon le document.

Lire aussi:

«C'est de la…»: le chef sortant du Pentagone se lâche en parlant du chasseur F-35
Covid-19: bientôt la fin des aides? «Une pulvérisation de l’économie française»
La Commission européenne réagit à l’achat du Spoutnik V par la Hongrie
Michel Onfray attaque Macron: «On ne peut pas gouverner la France quand on méprise les Français» - vidéo
Tags:
suicide, police, policier, France, Rouen
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook