France
URL courte
141937
S'abonner

Émilie Khiari, issue de la filière djihadiste d’Albertville et condamnée en France à 20 ans de réclusion, a été arrêtée avec une autre terroriste dans le nord de la Syrie. Elles devraient rejoindre l’Hexagone dans le courant de l'été pour y être incarcérées.

Deux djihadistes françaises, dont l'une a été condamnée en son absence le 25 juin par une cour d’assises spéciale à Paris à 20 ans de réclusion, ont été arrêtées dans le nord de la Syrie, a appris l’AFP de source proche du dossier, confirmant une information du Point.

Émilie Khiari, issue de la filière djihadiste d'Albertville (Savoie), a été condamnée en son absence le 25 juin par une cour d'assises spéciale à Paris. Un mandat d'arrêt a été émis à son encontre.

Selon Le Point, la jeune femme de 28 ans a été capturée «il y a une semaine» dans une zone contrôlée par les forces turques, avec une autre femme, Pascale Reymonenq, elle aussi visée par un mandat d'arrêt pour association de malfaiteurs terroriste.

«Selon les services de renseignements français, (Émilie Khiari) avait été signalée dès 2016 en zone de combat», écrit Le Point. «Elle avait un temps été faite prisonnière par l'armée syrienne libre».

Les deux femmes devraient être expulsées dans le courant de l'été et rejoindre la France pour y être incarcérées, indique le Parisien.

Lire aussi:

Santé publique France dévoile la carte des zones les plus touchées par le Covid-19 - photo
«Il y a un risque de guerre civile» en France, prévient l'ancien chef d'État-Major des armées Pierre de Villiers
Une enseignante estime que Samuel Paty a «provoqué» l’acte terroriste
Tags:
prison, djihadisme, Syrie, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook