France
URL courte
6823163
S'abonner

Une dizaine de personnes ont tagué avec de la peinture rouge des statues commémoratives des anciennes colonies françaises d'Afrique et d'Asie mardi soir à Marseille, rapporte France Bleu. Après la dégradation des monuments au niveau des escaliers de la gare Saint-Charles, une femme a été placée en garde à vue.

Au cœur d'une polémique mémorielle provoquée par la vague antiraciste après la mort de George Floyd aux États-Unis fin mai, les monuments commémorant la colonisation sont régulièrement dégradés en France. Cette fois-ci, ce sont des statues des anciennes colonies françaises d'Afrique et d'Asie au pied des escaliers de la gare Saint-Charles à Marseille qui ont été taguées avec de la peinture rouge mardi 30 juin, relate France Bleu.

Deux inscriptions à caractère obscène, effacées depuis, ont été retrouvées: «Les colonisés d'Afrique niq*ent la France» sur la statue consacrée à l'Afrique et «Les colonisés d'Asie niq*ent la France» sur la plaque de la statue consacrée à l’Asie.

Une femme interpellée

Parmi une dizaine de participants à cette dégradation, une femme âgée de 30 ans a été interpellée et placée en garde à vue, est-il indiqué. Elle a été filmée en train de mettre de la peinture sur les deux monuments. Les autres suspects ont fait l’objet d’un contrôle d’identité, mais ils pourraient être convoqués au fur et à mesure que l’enquête avance, fait savoir Actu17.

Lire aussi:

Le FBI contrôle les militaires avant l'investiture de Joe Biden
La Russie expulse deux diplomates néerlandais
«J’ai fait une bêtise mais elle n’a pas souffert»: l’ex-compagnon de la femme tuée à Alençon se livre
Jack Lang sur la signature d'une tribune pour décriminaliser la pédophilie: «C’était une connerie!»
Tags:
colonisation, dégradation, monument, Marseille
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook