France
URL courte
3230
S'abonner

Un candidat a été élu maire en Guadeloupe, peu de temps après avoir fait l'objet d'une condamnation pour un délit sexuel. Il avait annoncé sa participation aux municipales à sa sortie du tribunal.

Cédric Cornet est devenu maire de la commune du Gosier en Guadeloupe, alors qu’il avait été condamné pour atteinte sexuelle sur mineure de moins de 15 ans, rapporte Libération.

 Le candidat sans étiquette a recueilli près de 50% des suffrages (4.724 votes), contre un peu plus de 25% pour son principal opposant.

Le 5 février 2019, Cédric Cornet avait pourtant écopé de deux ans de prison avec sursis et de 16.000 euros d’amende, pour s’être livré à des attouchements sexuels sur une adolescente de 13 ans. Les faits s’étaient déroulés alors que Cédric Cornet donnait des cours de soutien à la jeune fille, en 2013. Il était alors vice-président de la région Guadeloupe.

Candidat le jour même de sa condamnation

Cédric Cornet avait été relaxé à l’issue d’un premier procès. Mais le procureur ayant fait appel, une nouvelle audience a eu lieu, au cours de laquelle le prévenu a cru pouvoir se défendre seul.

Finalement condamné, Cédric Cornet avait alors profité de la présence de la presse pour annoncer sa candidature aux municipales, le jour même du verdict. Il s’était dit victime d’un piège politico-judiciaire, visant à l’empêcher de se présenter à la mairie du Gosier.

La sentence n’énonçait pourtant aucune peine d’inéligibilité, et le candidat a finalement pu mener campagne pour l’élection, avec succès.

Lire aussi:

Un garde-pêche roué de coups et blessé à l’œil par des jeunes qui fumaient une chicha
La France renforcera temporairement sa présence militaire en Méditerranée orientale, déclare Macron
«Comportement de racailles»: deux maîtres-nageurs agressés et jetés dans une piscine de Melun
Tags:
maire, mineurs, agressions sexuelles, Guadeloupe, élections municipales en France (2020)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook