France
URL courte
161083
S'abonner

Un passant à Montpellier a été roué de coups et s’est retrouvé menacé avec une arme de poing pour avoir jeté un coup d’œil «trop insistant» sur l’amie d’un groupe de jeunes.

Un piéton d'une vingtaine d'années a croisé sur le trottoir un groupe de trois jeunes à peu près du même âge accompagnés d’une jeune femme, le 30 juin vers 21h10, à Montpellier (Hérault). Il s’est retrouvé menacé avec une arme à feu pour avoir regardé cette dernière d’un regard prétendument trop insistant, relate France Bleu.

L’un d’eux l’a frappé et lui a mis un revolver sur la tempe. L’arme à feu s'est par la suite révélée être non chargée. Un témoin a alerté la police, la victime n’ayant rien signalé au commissariat.

Retrouvés grâce à la vidéosurveillance

La BAC a retrouvé le groupe, qui avait pris la fuite, et a interpellé celui en possession de l'arme. Il s’agissait d’un revolver de calibre 6,35 mm, précise Le Métropolitain. Il a reconnu les faits et a été remis en liberté à l’issue de sa garde à vue. Il devrait être jugé début novembre.

Ce sont les caméras du réseau de vidéosurveillance de la ville qui ont permis de rapidement retrouver les suspects. La victime n’a toujours pas déposé plainte.

Lire aussi:

Lalanne risque cinq ans de prison pour son appel à l’armée visant à destituer Macron
«Le jour de son agression, Yuriy avait un tournevis dans sa poche», selon BFM TV
«Scandalisé» par Génération identitaire, Darmanin met à l'étude sa dissolution
Un maire annonce un reconfinement de cinq semaines avant de faire marche arrière - vidéo
Tags:
arme à feu, France, Montpellier
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook