France
URL courte
168110
S'abonner

Suite à la démission d'Édouard Philippe et de son gouvernement, l’Élysée a annoncé la nomination à Matignon de Jean Castex, 55 ans, maire UMP/LR de Prades, dans les Pyrénées-Orientales.

Jean Castex a été nommé Premier ministre à la place d'Édouard Philippe, a annoncé l’Élysée dans un communiqué.

Actuel maire de Prades dans les Pyrénées-Orientales, Jean Castex, 55 ans, est l’homme qui a rédigé le plan de déconfinement du gouvernement pendant l’épidémie de coronavirus.

«Le Président de la République a nommé M. Jean Castex Premier ministre, et l'a chargé de former un gouvernement», est-il précisé dans ce communiqué.
Haut fonctionnaire et élu local, Jean Castex prend la succession à Matignon d'Édouard Philippe, qui a présenté la démission de son gouvernement en début de matinée.

Ex-collaborateur de Nicolas Sarkozy, Jean Castex, 55 ans, maire LR de Prades, est depuis avril le délégué interministériel chargé du déconfinement.

La composition du nouveau gouvernement devrait être connue avant mercredi, date prévue du prochain conseil des ministres.

Son portrait

Haut fonctionnaire et maire (réélu dimanche) LR de Prades, une petite ville des Pyrénées-Orientales, Jean Castex a été désigné en avril pour préparer le déconfinement.

«Un haut fonctionnaire qui connaît parfaitement le monde de la santé et qui est redoutable d'efficacité», avait alors résumé Édouard Philippe suite à sa nomination le 6 avril comme coordinateur de la stratégie nationale de déconfinement post-coronavirus.

Côté politique, Jean Castex a travaillé comme directeur de cabinet de Xavier Bertrand, d'abord au ministère de la Santé, puis à celui du Travail. Président de la République à l’époque, Nicolas Sarkozy l'a ensuite engagé comme conseiller aux affaires sociales, puis comme secrétaire général adjoint de l'Élysée jusqu'à la fin de son mandat.

«II a une bonhomie et une sympathie incroyable, une empathie et humilité naturelles. Il travaille à la vitesse de la lumière en gardant un calme à tout épreuve», s’est souvenu un ancien du cabinet ministériel de Xavier Bertrand en assurant: «Je n'ai jamais vu quelqu'un autant faire l'unanimité autour de lui tout le temps».

Membre des Républicains, Jean Castex soutient la candidature de François Fillon pour la présidence de l'UMP lors du congrès d'automne 2012.Il était jusqu'en début d'année délégué interministériel aux Jeux Olympiques de Paris-2024 et présidait l'Agence nationale du sport.

Conseiller régional du Languedoc-Roussillon de 2010 à 2015, battu aux législatives de 2012 par la candidate PS Ségolène Neuville, M. Castex est aussi maire de Prades qu'il a arraché à la gauche en 2008, avant d'être largement réélu en mars dernier (76%)

Lire aussi:

Rouen: sept policiers hors service agressés par une vingtaine de jeunes individus
L’UE ne reconnaît pas les résultats de la présidentielle en Biélorussie
Maroc: ce mal criminel attaque les enfants dans un silence de plomb
Tags:
démission, gouvernement, remaniement, Édouard Philippe, Jean Castex, hôtel Matignon, Emmanuel Macron
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook