France
URL courte
21631
S'abonner

La nouvelle maire de Strasbourg, première maire écologiste de la ville, a déclaré qu’il importait de relever «trois grands défis», écologique, social et démocratique, ainsi que de «poser des actes forts, ambitieux et collectifs».

Jeanne Barseghian est devenue samedi officiellement la première maire écologiste de Strasbourg, siège du Parlement européen, déclarant «l'état d'urgence climatique» pour la capitale de l'Alsace, dont elle veut faire «la capitale européenne de la transition écologique, sociale et démocratique».

«Je porterai de manière indissociable la réponse aux trois grands défis qui sont devant nous: le défi écologique, le défi social et le défi démocratique», a déclaré la nouvelle maire citée par l'AFP.

«Notre environnement nous envoie des signaux de plus en plus forts et de plus en plus fréquents et il n'est plus question de détourner le regard. C'est le moment de regarder le monde tel qu'il est et de poser des actes forts, ambitieux et collectifs», a affirmé la juriste de 39 ans.

Jeanne Barseghian a présenté, dès ce premier conseil municipal, une déclaration d'«état d'urgence climatique» pour Strasbourg, comme l'ont déjà fait certaines villes comme Paris ou Barcelone.

«Cette déclaration marque mon ambition en matière de transition écologique du territoire», a-t-elle expliqué.

Ovation dans l’hémicycle

Émue aux larmes en fin de discours en s'adressant à sa famille présente dans l'hémicycle du conseil municipal, la nouvelle maire de Strasbourg a reçu l'ovation debout de l'ensemble des conseillers municipaux, y compris d'opposition.

Jeanne Barseghian avait obtenu 41,71% des voix au second tour des élections municipales le 28 juin, loin devant le candidat du parti présidentiel LREM, Alain Fontanel (34,96%) et la socialiste et ancienne maire de Strasbourg Catherine Trautmann (23,33%), rappelle l'AFP.

Lire aussi:

Voici pourquoi il vaut mieux poser votre smartphone l'écran vers le bas
Elon Musk déclare que les extraterrestres ont bâti les pyramides, l’Égypte lui répond
Macron aurait été «furieux» contre Sarkozy pour une affaire de rachat de médias par Bolloré
Le Covid-19 est une «répétition de guerre biologique», selon un docteur émérite russe
Tags:
écologie, maire, Strasbourg
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook