France
URL courte
Par
131249
S'abonner

À Bordeaux, un jeune Libyen de 20 ans a été placé en détention provisoire pour avoir agressé trois femmes durant la même soirée. Une des victimes a reçu neuf coups de couteau au niveau du visage, du cou et de l’abdomen dans sa propre voiture.

La police a arrêté un ressortissant libyen de 20 ans à la suite d’agressions commises sur trois femmes à Bordeaux durant la même soirée, relate Ouest-France.

Les faits se sont déroulés dans la nuit du 28 au 29 juin. En milieu de soirée, une jeune femme en train de regagner son domicile a été abordée par un individu. Il la menaçait et la suivait jusqu’à sa porte en la poussant à courir. Quelques heures plus tard, une autre jeune femme de 24 ans a été violemment agressée lorsqu’elle a abaissé une fenêtre de sa voiture à cause de la chaleur. L’homme a soudain surgi et a brandi un couteau devant elle.

Neuf coups de couteau

La victime a reçu neuf coups de lame au niveau du visage, du cou et de l’abdomen. Des riverains ont été alertés par ses cris, elle a été prise en charge par les secours. Ses jours ne sont pas en danger. Une patrouille de police s’est alors mise à la recherche du suspect.

Une autre femme de 28 ans a été agressée vers 3h30 dans son quartier habituellement calme. L’homme a tenté de la violer et l’a menacée avec un couteau. C’est encore grâce aux riverains alertés par des hurlements qu’elle a été sauvée.

Une heure plus tard, les policiers ont réussi à interpeller un ressortissant libyen de 20 ans grâce à la description fournie par les victimes et des témoins. Les enquêteurs de la brigade départementale de protection de la famille (BDPF) ont fait un rapprochement entre les trois incidents dès le 28 juin.

Le suspect s’évade

Au lendemain des crimes, le suspect hospitalisé avec une plaie à la main a réussi à s’évader de l’hôpital en profitant d’un moment d’inattention du personnel médical. Cependant, les forces de l’ordre l’ont de nouveau interpellé peu après son évasion.

Lors des interrogatoires, il aurait nié avoir commis les faits. Ses empreintes digitales ont été toutefois découvertes sur l’une des scènes.

Le parquet a confirmé le 7 juillet l’ouverture d’une information judiciaire pour «tentative de viol par une personne en état d’ivresse manifeste, tentative de viol avec violence, tentative de meurtre, violences volontaires par une personne en état d’ivresse manifeste et violences volontaires sur personne dépositaire de l’autorité publique».

Lire aussi:

Erdogan accuse Macron de «régler des comptes avec l’islam et les musulmans»
«La lutte contre l’islamisme radical ne plaît pas à tous»: le drôle de limogeage d’un commissaire des Yvelines
Un élève de dix ans nommé Jihad mord son enseignante devant toute sa classe dans le Val-de-Marne
Ce que l’on sait de l’arme utilisée par le terroriste pour décapiter le professeur Paty
Tags:
femmes, agression, agressions sexuelles, Bordeaux
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook