France
URL courte
Par
7321
S'abonner

Suite à sa rencontre avec des syndicalistes de la Police nationale ce mercredi 8 juillet, le nouveau ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, leur a exprimé la reconnaissance du gouvernement et a assuré que les policiers pourraient compter sur lui.

Le remplaçant de Christophe Castaner au poste de ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a rencontré ce mercredi 8 juillet des représentants de la Police nationale «pour un premier temps d’écoute et d’échange», comme il l’a lui-même annoncé sur Twitter.

«Je leur ai exprimé toute la reconnaissance du gouvernement pour leur beau métier. Ils peuvent compter sur moi, je serai le ministre du quotidien des policiers», a-t-il ajouté.

​«Les mots ne suffisent plus»

Les propos prononcés par le ministre lors de la rencontre en question ne semblent pas avoir persuadé Fabien Vanhemelryck, secrétaire général du syndicat Alliance Police nationale.

«Ça reste des mots, la colère n'est pas passée, le malaise est toujours aussi grand, et on lui a dit: "Attention, on vous attend au tournant"», a-t-il déclaré sur BFM TV.

D’après lui, «les mots ne suffisent plus» car les policiers veulent «des actes forts et rapides».

Auparavant, M.Vanhemelryck avait indiqué à l’AFP qu’il partageait le point de vue selon lequel le nouveau ministre «devra faire en sorte de débloquer un budget conséquent pour la police s’il souhaite donner un nouvel élan indispensable à l'institution».

Lire aussi:

Traversée de l’Algérie avec un âne: le challenge qui passe mal sur les réseaux sociaux
Bill Clinton se fait masser par une accusatrice de Jeffrey Epstein sur des clichés de 2002 – photos
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
L’humoriste de France Inter Guillaume Meurice s’en prend aux commerçants frappés par le confinement
Tags:
Christophe Castaner, Gérald Darmanin, France, police
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook