France
URL courte
231118
S'abonner

Quatre militants de Greenpeace sont montés ce jeudi sur la grue attenante à la cathédrale Notre-Dame de Paris, haute d’environ 80 mètres, et ont tiré une banderole géante «Climat: aux actes».

Greenpeace a déployé jeudi matin une grande banderole sur la grue surplombant la cathédrale Notre-Dame, à Paris, pour appeler le gouvernement «aux actes» sur la question du changement climatique, a constaté un journaliste de l’AFP.

​Vers 6h00, quatre militants de l’ONG de protection de l’environnement sont montés sur la grue attenante à la cathédrale, haute d’environ 80 mètres, et ont tiré une banderole géante «Climat: aux actes» et la signature «Greenpeace», inscription noire sur fond jaune, sur la grue surplombant la cathédrale.

«Macron, climat, Notre-Drame»

L’un des militants, suspendu dans le vide, a affiché le message «Macron, climat, Notre-Drame» sur une pancarte.

«Avec cette action, Greenpeace s’adresse directement à Emmanuel Macron pour dénoncer son inaction climatique», a expliqué dans un communiqué l’ONG, qui a attaqué le gouvernement en justice pour ce motif, aux côtés d’autres associations.

«Depuis le début de son mandat, le chef de l’État a multiplié les grands discours sur l’écologie mais rechigne toujours à mener une politique qui soit véritablement à la hauteur de l’urgence climatique. Le dernier remaniement gouvernemental est une preuve supplémentaire du manque d’ambition du président sur le front de la défense de l’environnement», estime Greenpeace.

Lire aussi:

Un octogénaire décède après avoir été bousculé et insulté à la caisse car jugé «trop lent» dans le 92
«Comportement de racailles»: deux maîtres-nageurs agressés et jetés dans une piscine de Melun
Trump explique ce qu’il considère comme «le plus gros problème dans le monde», la Russie impliquée
«Sale juif, sale race»: il est pris à partie dans un immeuble parisien, sa Rolex est volée
Tags:
écologie, Emmanuel Macron, Greenpeace, Notre-Dame de Paris (roman)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook