France
URL courte
21623
S'abonner

Le patrimoine cumulé des plus grandes fortunes françaises a plutôt réussi à résister à la crise du Covid-19, selon le classement 2020 de Challenges. De plus, l’Hexagone compte désormais trois fois plus de milliardaires qu’il y a 10 ans, soit 95.

Malgré les effets néfastes de la pandémie, le patrimoine cumulé des plus grandes fortunes de France a progressé de 3% sur un an, selon le classement 2020 de Challenges rendu public ce jeudi 9 juillet.

Bien que l’année dernière la progression ait été de 7%, Challenges estime qu’il faut comparer les chiffres de 2020 à ceux de 2009 et de sa crise des subprimes. La fortune des 500 familles les plus riches avait chuté de 27%. En outre, par rapport aux indices d’il y a dix ans, le nombre de milliardaires a triplé. L’Hexagone en dénombre actuellement 95.

Bernard Arnault, patron de LVMH, est inébranlable à la première position avec plus de 100 milliards d’euros (+13% sur un an). 

Secteurs «Covid-résistants»

Les groupes de luxe ont plutôt bien résisté à la crise et se retrouvent dans le Top 5 du palmarès des 500. Outre le luxe, le numérique, l'agro-alimentaire, l'énergie verte, les biens de consommation primaire ou encore le secteur de la santé ont été qualifiés par Challenges de «Covid-résistants».

La famille héritière du fondateur d’Hermès a progressé de la quatrième place à la deuxième, sa fortune ayant augmenté de 29% pour atteindre les 55,5 milliards d’euros. Ensuite arrivent les frères Alain et Gérard Wertheimer, propriétaires de Chanel. Ayant cédé une position, leur fortune progresse de 6% cette année et est estimée à 53 milliards d’euros. Les quatrième et cinquième positions sont occupées par l’héritière de L’Oréal, Françoise Bettencourt-Meyers, et François Pinault ainsi que sa famille qui contrôlent Kering.

Les secteurs qui ont basculé 

Parmi les secteurs qui ont été le plus gravement affectés par la pandémie, Challenges cite l’hôtellerie et la restauration. La fortune du dirigeant du groupe Bertrand (Burger King, Hippopotamus ou Lips) a plongé de 27% à 400 millions d’euros. Olivier Bertrand se retrouve ainsi à la 207e place.

Une chute de près d’un tiers a été enregistrée pour Dominique Desseigne et la famille Desseigne-Barrière, actionnaires de référence du groupe d'hôtels et de casinos Lucien Barrière. Ils sont passés de la 103e à la 146e place avec une fortune estimée à 610 millions d’euros.

Lire aussi:

L'évacuation policière de la terrasse d’un bar parisien fait polémique – vidéo
Netflix enregistre 800% de désabonnements en plus depuis septembre à cause des «Mignonnes»
Un cri d’alarme des élus de la Loire adressé à l’armée
Appels au boycott de produits français dans des pays musulmans
Tags:
Covid-19, France, argent, euro, fortunes, fortune
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook