France
URL courte
35219
S'abonner

Les personnes les plus aisées tenteraient régulièrement de payer moins d’impôts et ne redonneraient pas assez à la société via des fondations ou la philanthropie. Telles sont les raisons pour lesquelles plus de la moitié des Français interrogés ne les aiment pas, selon une enquête menée par Odoxa pour Aviva, Challenges et BFM Business.

Plus de la moitié (53%) des Français n’aiment pas les riches alors que 82% estiment que la société les aime encore moins, indique le baromètre Odoxa de ce jeudi 9 juillet pour Aviva, Challenges et BFM Business.

Les Français les qualifient de «traqueurs» et d’«égoïstes» qui ne contribuent pas suffisamment à la société. Ainsi, 63% des sondés estiment que certaines personnes aisées tentent régulièrement de payer moins d’impôts à l’aide de l’exil et/ou de l’optimisation fiscale alors que 27% considèrent qu’elles ne redonnent pas assez à la société par le biais des fondations ou de la philanthropie, par exemple.   

Les trois quarts environ des personnes interrogées (73%) pensent que la société ne pousse pas les Français à gagner de l’argent pour devenir riches et 75% reconnaissent qu’ils ne se sont pas donnés pour objectif de vie de faire fortune. Seuls 4% se considèrent comme riches.

Qui sont les riches?

Pour les Français, ceux qui touchent plus de 6.000 euros par mois et/ou dispose d’un patrimoine immobilier et financier de plus de 500.000 euros sont considérés comme des riches. Selon le baromètre, ces chiffres restent plus ou moins stables depuis une quinzaine d’années, car en 2006 le montant s’élevait à 4.662 euros mensuels et à 481.664 euros pour le patrimoine.

L’enquête a été réalisée en ligne les 1er et 2 juillet auprès d'un échantillon de 1.005 personnes représentatif de la population française, âgées de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Lire aussi:

Voici pourquoi il vaut mieux poser votre smartphone l'écran vers le bas
Elon Musk déclare que les extraterrestres ont bâti les pyramides, l’Égypte lui répond
Macron aurait été «furieux» contre Sarkozy pour une affaire de rachat de médias par Bolloré
Tags:
impôt, richesse, fortune, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook