France
URL courte
11155
S'abonner

Connu des services de police, un individu en voiture a essuyé plusieurs coups de feu dans un quartier sensible de Grenoble, selon le parquet. Les assaillants ont pris la fuite.

Un homme de 39 ans, connu de la justice, a été grièvement blessé dans la soirée du samedi 11 juillet dans un quartier sensible de Grenoble après avoir été la cible de plusieurs coups de feu tirés par deux hommes qui ont pris la fuite, indique ce dimanche le parquet de la ville, cité par l’AFP.

Les faits se sont déroulés vers 22h45 dans la cité Paul Mistral quand la victime, à bord de son véhicule, a été «prise en chasse» par une voiture dans laquelle se trouvaient ses deux agresseurs présumés, rapporte dans un communiqué Éric Vaillant, procureur de la République de Grenoble.

Les individus ont ensuite ouvert le feu en direction du véhicule du trentenaire, dont l'arrière a été touché à plusieurs reprises. L'une des balles a traversé le siège avant pour «atteindre le dos du conducteur», a précisé le magistrat.

Dans un état «désespéré»

Le blessé est parvenu à descendre de sa voiture avant de s'effondrer. Son état de santé, jugé «désespéré» lors de son admission à l'hôpital, se «serait stabilisé» ce dimanche.

Né en 1981, la victime de cette «tentative d'homicide» est connue de la justice après plusieurs condamnations «pour des faits de trafic de stupéfiants et d'associations de malfaiteurs», selon la même source.

La voiture des tireurs présumés, dont l'un était «coiffé d'une perruque de clown», a été incendiée par ces derniers qui ont été récupérés par un autre véhicule. Un «chargeur de pistolet automatique 9 mm», «un étui de calibre 7.62 et un étui percuté de 9 mm» ont été retrouvés à proximité de l'épave.

Le parquet a confié l'enquête à l'antenne de la police judiciaire de Grenoble.

Lire aussi:

La Turquie accuse la France de se comporter «comme un caïd» en Méditerranée
Les États-Unis saisissent pour la première fois une cargaison iranienne, en toute illégalité
Un septuagénaire gravement blessé après avoir été percuté accidentellement par le GIGN
Tags:
assaillants, coups de feu, Grenoble
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook