France
URL courte
201361
S'abonner

Plusieurs incidents ont été signalés dans la nuit à Nanterre, où un incendie d'origine encore inconnue a détruit un gymnase tandis qu’un bus de la RATP a été livré aux flammes. Personne n’a été blessé.

La nuit du 13 au 14 juillet à Nanterre (Hauts-de-Seine), plusieurs incidents ont mobilisé les pompiers. Une cinquantaine de soldats du feu ont notamment été dépêchés pour éteindre un important incendie qui a ravagé un gymnase, relate BFM Paris. Son origine est pour l'instant inconnue. Aucun blessé n'est à déplorer.

L’incendie a pris «à partir de tirs de mortiers d'artifice», selon une source préfectorale citée par l’AFP.

​Un bus de la RATP a également été brûlé la même nuit à Nanterre.

​Le véhicule a été victime de projectiles lancés par plusieurs personnes, selon France Bleu.

​Le chauffeur a pu le quitter à temps et n'a pas été blessé, a appris Franceinfo de source policière.

​D’autres incendies

Les sapeurs-pompiers ont également été appelés pour des incendies de voitures signalés à Drancy et à Pantin (Seine-Saint-Denis). «Il y en a d'autres aussi ailleurs, la liste est longue, comme chaque soir du 13 juillet», confirment les pompiers cités par France Bleu.

Lire aussi:

L'armée américaine se préparerait à frapper l'Iran, selon un spécialiste israélien
Un homme tabassé par trois policiers à Paris, qui ont de plus menti dans leur rapport – vidéo choc
Ces 17 millions de Français seront prioritaires pour obtenir le vaccin anti-Covid
Les derniers mots de Maradona dévoilés par une chaîne de télévision
Tags:
incendie, Nanterre, bus
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook