France
URL courte
4417
S'abonner

À la veille de la Fête nationale, les forces de l'ordre ont connu une nuit mouvementée. Plusieurs incidents divers ont eu lieu à travers le pays, dont des incendies et des affrontements, notamment à Lyon et à Paris.

Outre plusieurs incidents à Nanterre, où un gymnase et un bus de la RATP ont été brûlés, plusieurs autres cas ont été signalés en France dans la nuit du 13 au 14 juillet.

Lyon

Ainsi, de nombreuses détonations, plusieurs incendies de poubelles ou de scooters ont été recensés dans le Grand Lyon, rapporte Actu.fr. Les sapeurs-pompiers ont réussi à rapidement circonscrire les sinistres.

​Des tirs de feux d’artifice ont également été signalés.

«Il s'agit de petits groupes de jeunes individus, voire parfois une seule personne, qui s'amusent avec des pétards et feux d’artifice», expliquait début juillet un gendarme au site Internet de Lyon Capitale. «Il n'y a pas d'atteinte à l'intégrité des biens ou des personnes, mais nous sommes face à un problème de tranquillité publique qui n'est pas agréable», lui faisait écho un autre.

En outre, peu avant minuit, des témoins sur Twitter faisaient état de l’intervention d’hommes armés à Villeurbanne qui tentaient de pénétrer dans un immeuble.

​Avant la tombée de la nuit, un incendie s'est également déclaré aux abords des voies du tram.

​La capitale

Des tirs de feux d’artifice ont visé des façades d’immeuble à Paris, des départs d’incendies ont été enregistrés. Des heurts avec la police sont intervenus dans les XVIIIe et XIXe arrondissements de la capitale. Le calme a été rétabli au milieu de la nuit, relate Actu17.

​Ce sont plusieurs groupes d’individus dans deux quartiers du nord-est parisien, Rosa-Parks dans le XVIIIe et Crimée dans le XIXe, qui ont tiré des mortiers d’artifice dans le ciel et parfois vers des immeubles d’habitation. Plusieurs incendies se sont déclarés sur la chaussée, bloquant certaines routes.

​Montbéliard

En outre, plusieurs véhicules ont été incendiés la nuit dans le Doubs, et quelques incidents ont éclaté dans différents quartiers de Montbéliard, selon la préfecture citée par France 3 Franche-Comté. Des affrontements ont lieu avec les forces de l'ordre.

​La maire de Montbéliard envisage de rétablir le couvre-feu, déjà mis en place du 8 au 22 juin pour les mineurs de moins de 16 ans non accompagnés d’un adulte, a-t-elle confié au média régional.

Lire aussi:

Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Un homme battu à mort dans une cité de Marseille
Cette photo prise dans une unité Covid-19 devient virale
Dans l’affaire Adama Traoré, l’une des expertises dédouanant les gendarmes est annulée
Tags:
feu d'artifice, Fête nationale française (14 juillet), Paris, Lyon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook