France
URL courte
178715
S'abonner

Cette grande journée de Fête nationale a été marquée pour le Président français par une rencontre surprise avec un groupe de Gilets jaunes qui l’ont interpellé sur la question aiguë des violences policières, et ce alors qu’il se promenait avec son épouse dans le jardin des Tuileries.

La promenade du couple Macron a été interrompue ce 14 juillet par des Gilets jaunes qui ont voulu aborder la question des violences policières avec le Président.

«Pourquoi vous avez remis la BRAV [Brigade de répression de l'action violente, ndlr]?», lui a-t-il été demandé au jardin des Tuileries. Ce à quoi le chef de l’État a répondu immédiatement que ce n’était «pas le Président de la République qui fai[sait] cela».

La voix indignée sur la vidéo, relayée par BFM TV, a notamment affirmé ne plus vouloir de la BRAV mais, à cette exception près, «bien vouloir faire face à tout le monde», y compris à Emmanuel Macron.

À la demande du chef de l’État de se calmer, le Gilet jaune qui est hors du champ de la caméra rétorque: «ça fait 18 mois qu’on est cool». Il insiste: «Virez la BRAV, déjà!»

M.Macron sourit en tentant de raisonner l’homme, alors que ce dernier assure «que ça ira mieux» une fois que la BRAV sera «enlevée» des manifestations.

Caméras-piétons

Évoquant le problème de la méfiance envers les forces de l’ordre dans son allocution retransmise sur TF1 et France 2, Emmanuel Macron a annoncé la généralisation des caméras-piétons «avant la fin du quinquennat» pour les forces de l'ordre, afin notamment de lutter contre les contrôles au faciès.

Les caméras permettront, selon lui, de «retracer la vérité», ainsi que de rétablir la confiance entre la population et la police.

Lire aussi:

La France annonce la plus importante hausse de cas de Covid-19 en plus de deux mois
Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Un maire français frappé au visage et attaqué avec un feu d’artifice
Tags:
gilets jaunes, forces de l'ordre, Emmanuel Macron
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook