France
URL courte
7422
S'abonner

Jean Castex a dévoilé ce 15 juillet des mesures de relance pour la France, ébranlée par la crise. Le Premier ministre propose d’investir dans la reconstruction de l'industrie, dans le système de santé et l'écologie, d’alléger les impôts qui pèsent sur la production, ainsi que de revaloriser l'allocation de rentrée scolaire.

«La crise est venue frapper une France en plein doute, qui se crispe et qui parfois se désespère depuis bien trop longtemps», «qui se sent parfois abandonnée», a déclaré ce 15 juillet devant l'Assemblée nationalece le Premier ministre Jean Castex qui a égrainé les mesures d'un plan de relance.

40 milliards d'euros à la reconstruction de l'industrie

Dans le cadre du plan de relance économique, le gouvernement consacrera 40 milliards d'euros à la reconstruction de l'industrie, a annoncé Jean Castex.

«Notre industrie s'est affaiblie. (...) Nous sommes aujourd'hui trop dépendants de nos partenaires extérieurs, et insuffisamment présents sur certains secteurs stratégiques. Nous consacrerons, dans le cadre du plan de relance, 40 milliards d'euros pour que cela change», a-t-il dit dans sa déclaration de politique générale.

«Nous allégerons les impôts qui pèsent sur la production en France», a aussi déclaré Jean Castex.

20 milliards d'euros pour l'écologie

Le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé une série de mesures en faveur de l'écologie contenues dans le plan de relance de l'économie, appelées à être appliquées en concertation avec les territoires.

Le gouvernement consacrera 20 milliards d'euros à diverses mesures, notamment la rénovation thermique des bâtiments et le recyclage.

«À nous de concilier transition écologique et pouvoir d'achat», a dit Jean Castex dans son discours de politique générale devant l'Assemblée nationale.

6 milliards d'euros d'investissement dans le système de santé

Le Premier ministre a également annoncé un plan d'investissement de six milliards d'euros dans le système de santé, venant s'ajouter aux 13 milliards d'euros de reprise de la dette hospitalière d'ores et déjà prévu par le gouvernement.

«L'objectif est de donner davantage de souplesse aux établissements, d'intégrer la qualité des soins dans les règles de financement des hôpitaux et des médecins de ville» et «de mettre l'accent sur la prévention», a précisé le chef du gouvernement dans son discours de politique générale.

Une revalorisation de l'allocation de rentrée scolaire

«L'allocation de rentrée scolaire sera revalorisée de façon exceptionnelle dès la rentrée de septembre» et «le plan pauvreté lancé par le précédent gouvernement sera poursuivi et amplifié en fonction de l'évolution de la conjoncture», a souligné le chef du gouvernement.

Matignon a ensuite précisé à l'AFP que cette revalorisation serait de 100 euros.

Selon le Premier ministre, le contenu précis du plan de relance devra être concerté dans les prochaines semaines «avec les partenaires sociaux et les collectivités territoriales».

«Le gouvernement présentera tous les deux mois un point précis de la mise en oeuvre de ce plan de relance».

Lire aussi:

Bill Gates prédit l'apparition d'une nouvelle pandémie
Une frégate allemande arraisonne un navire turc faisant route vers la Libye - vidéo
Navire turc arraisonné par une frégate allemande, Ankara fulmine
Tags:
impôt, Assemblée nationale, Jean Castex, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook