France
URL courte
8234
S'abonner

Prenant la parole devant les députés, le Premier ministre Jean Castex a promis mercredi une réponse «ferme et sans complaisance» aux «minorités ultra violentes», qui «viennent systématiquement ternir les manifestations», et à «la banalisation de la délinquance du quotidien».

Jean Castex a annoncé mercredi vouloir créer à partir de 2021 «dans les territoires des juges de proximité» dont la mission sera de réprimer «les incivilités du quotidien», lors de sa déclaration de politique générale devant l’Assemblée.

«Dans beaucoup de territoires, la petite délinquance, les petites incivilités, le tag, l’insulte, le petit trafic (…) se sont développés au point de gâcher la vie quotidienne des gens. Ils se sont développés car, faute de réponse judiciaire, une forme d’impunité s’est installée», a justifié le Premier ministre cité par l'AFP.

Une réponse aux «minorités ultra violentes»

Il a par ailleurs déclaré que l’État allait apporter une réponse «ferme et sans complaisance» aux «minorités ultra violentes», qui «viennent systématiquement ternir les manifestations», et à «la banalisation de la délinquance du quotidien».

«Les violences commises dans les quartiers des Grésilles et de Chenôve à Dijon, l’attaque ignoble contre un chauffeur de bus à Bayonne, les guet-apens tendus aux représentants des forces de l’ordre et à nos pompiers dans certains quartiers, les trafics en bas des cages d’escaliers, la banalisation de la délinquance du quotidien sont autant de faits inacceptables qui exaspèrent les Français. Ils appellent une réponse de l’État ferme et sans complaisance», a déclaré Jean Castex devant les députés.

Loi «contre les séparatismes» à la rentrée

Le Premier ministre a également annoncé «un projet de loi contre les séparatismes», qui sera présenté en Conseil des ministres à la rentrée. Il s’agira avec ce texte d’»éviter que certains groupes ne se referment autour d’appartenances ethniques ou religieuses», a indiqué le chef du gouvernement, qui entend défendre la laïcité «avec intransigeance».

Lire aussi:

«Le port du masque ne sert absolument à rien», lance une conseillère municipale à Nice, causant une polémique
Fraude sociale: les milliards perdus de la Sécu
Covid-19 en Île-de-France: «On assiste à une inversion de l'épidémie»
Tags:
délinquance, manifestation, premier ministre, Jean Castex
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook