France
URL courte
36761
S'abonner

Après l’agression mortelle de Bayonne, un autre conducteur de bus a été pris à partie le 13 juillet à Martigues par plusieurs individus qui lui ont volé une sacoche. Blessée à la tête, la victime a été hospitalisée.

Un conducteur de bus de 59 ans a été agressé lundi 13 juillet par plusieurs individus à Martigues, dans les Bouches-du-Rhône, rapporte La Provence.

Les faits se sont produits un peu après 21h alors qu’il regagnait son propre véhicule après sa fin de service dans un dépôt de la ville. À ce moment-là, des individus l’ont abordé avant de le prendre à partie. Après avoir dérobé sa sacoche contenant des effets personnels, ils ont pris la fuite.

Blessée à la tête, la victime a été conduite à l’hôpital où elle a passé une nuit en observation avant d’être autorisée à rentrer à son domicile le lendemain. Selon le quotidien, le chauffeur de bus s’est rendu au commissariat mercredi 15 juillet pour faire ouvrir une enquête qui doit retrouver les agresseurs et déterminer leur mobile.

Une autre agression à Bayonne

Ces faits sont intervenus trois jours après l’annonce de la mort du chauffeur de bus qui a été agressé par plusieurs personnes le 5 juillet à Bayonne.

Selon le parquet de la ville, il a été victime d'une agression «d'une extrême violence» alors qu'il voulait contrôler le ticket d'une personne et exigeait le port du masque pour trois autres.

Transporté sans conscience à l’hôpital, il était depuis en état de mort cérébrale avant de décéder quelques jours plus tard.

Quatre agresseurs présumés sont actuellement écroués tout comme un trentenaire soupçonné d’avoir caché les deux auteurs potentiels des coups dans son appartement à Balichon, le quartier de Bayonne où a eu lieu l’agression.

Lire aussi:

Traversée de l’Algérie avec un âne: le challenge qui passe mal sur les réseaux sociaux
Bill Clinton se fait masser par une accusatrice de Jeffrey Epstein sur des clichés de 2002 – photos
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
L’humoriste de France Inter Guillaume Meurice s’en prend aux commerçants frappés par le confinement
Tags:
agression, Bayonne, Bouches-du-Rhône, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook