France
URL courte
10634
S'abonner

S’exprimant à l'issue de la Conférence du dialogue social, Jean Castex a indiqué ce vendredi 17 juillet que la réforme des retraites sera «maintenue». Il a cependant promis d’y appliquer une «nouvelle méthode».

Le Premier ministre a réaffirmé ce vendredi 17 juillet que la réforme des retraites sera «maintenue». Une déclaration faite au sortir d'une réunion avec les partenaires sociaux à Matignon.

«L'instauration d'un nouveau régime de retraite universel sur lequel Monsieur le Président de la République s'est engagé en 2017 devant le peuple français sera maintenue. Simplement, comme je l'ai indiqué aux partenaires sociaux, nous lui appliquerons une nouvelle méthode, d’abord en distinguant très clairement le caractère structurel de cette réforme qui vise à plus de justice de tous ses éléments financiers, en reprenant la concertation dans les mois à venir pour en améliorer le contenu et la lisibilité par nos concitoyens», a expliqué le Premier ministre.

Et d’ajouter qu’il s’agit d’«une affaire extrêmement importante».

La réforme de l'assurance chômage «décalée»

Le chef du gouvernement a également annoncé que la date d'entrée en vigueur de la réforme de l'assurance chômage sera «décalée» en raison de la crise sanitaire et économique.

«La réforme de l'assurance-chômage est une bonne réforme et nous la mènerons à terme. Mais nous avons, parce que nous sommes pragmatiques, décidés de l'adapter aux circonstances présentes et donc d'en décaler la date d'entrée en vigueur», a-t-il souligné.

La CPME et la CFDT s’expriment

Dans le même temps, le président de la CPME François Asselin a déclaré après la réunion en question que les concertations autour de la réforme des retraites étaient repoussées «au moins jusqu'à la fin de l'année».

Quant au président de la CFDT Laurent Berger, il a également estimé que la priorité a été «placée au bon endroit en termes d'objectif et de calendrier».

«Ça correspond à notre volonté de ne pas faire du sujet des retraites un sujet de l'été et de l'automne, mais plutôt se laisser le temps du diagnostic pour voir d'abord comment on aura été capable de répondre ou non aux enjeux de lutte contre le chômage, de maintien de l'emploi, de lutte contre la paupérisation, avec une priorité mise en direction des jeunes», a-t-il salué cité par l’AFP.

Lire aussi:

Il traite ses copains de «fils de porcs» dans le 93, sa mère refuse de s'excuser auprès de l'enseignant et l'insulte
Erdogan appelle Macron à subir un «examen de santé mentale» vu son avis sur les musulmans de France
Des musulmans investissent une mairie et exigent des excuses d’un élu pour ses propos jugés racistes
Tags:
réforme des retraites, France, Jean Castex
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook