France
URL courte
3105
S'abonner

Un malfrat a été interpellé dans la cour du commissariat de Lunéville, le 15 juillet. Son objectif était de mettre le feu à un véhicule de police afin de pouvoir retourner derrière les barreaux.

Mercredi 15 juillet, un homme a escaladé la clôture de l’hôtel de police de Lunéville près de Nancy, où étaient stationnés des voitures de police, a brisé la vitre de l’une d’entre elles et y a projeté du liquide inflammable, rapporte L’Est Républicain.

Son acte a pourtant été empêché par des agents arrivés rapidement, l’individu n’ayant pas le temps de mettre le feu.

En garde à vue, il a expliqué vouloir être incarcéré et avoir «agi délibérément, pensant que c’était un moyen sûr de retourner en prison», indique le quotidien régional, tout en précisant qu’il s’agit d’un socialement «désinséré».

Selon le média, l’incendiaire, déjà connu par les services de police, doit faire l’objet d’une comparution immédiate ce vendredi pour «tentative de destruction par incendie en récidive légale».

Lire aussi:

La France annonce la plus importante hausse de cas de Covid-19 en plus de deux mois
Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Un maire français frappé au visage et attaqué avec un feu d’artifice
Didier Raoult estime que le Covid-19 est désormais l'une des maladies respiratoires les moins graves - vidéo
Tags:
feu, incendie, véhicule, police, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook