France
URL courte
3105
S'abonner

Un malfrat a été interpellé dans la cour du commissariat de Lunéville, le 15 juillet. Son objectif était de mettre le feu à un véhicule de police afin de pouvoir retourner derrière les barreaux.

Mercredi 15 juillet, un homme a escaladé la clôture de l’hôtel de police de Lunéville près de Nancy, où étaient stationnés des voitures de police, a brisé la vitre de l’une d’entre elles et y a projeté du liquide inflammable, rapporte L’Est Républicain.

Son acte a pourtant été empêché par des agents arrivés rapidement, l’individu n’ayant pas le temps de mettre le feu.

En garde à vue, il a expliqué vouloir être incarcéré et avoir «agi délibérément, pensant que c’était un moyen sûr de retourner en prison», indique le quotidien régional, tout en précisant qu’il s’agit d’un socialement «désinséré».

Selon le média, l’incendiaire, déjà connu par les services de police, doit faire l’objet d’une comparution immédiate ce vendredi pour «tentative de destruction par incendie en récidive légale».

Lire aussi:

Interpellé à 249 km/h sur l'autoroute, il explique être prêt à tout pour respecter le couvre-feu
Ces pays considérés par Vladimir Poutine comme les futures superpuissances mondiales
«Pas que ça à faire»: un policier traîné sur plusieurs mètres par un automobiliste à Agen
«Il y a un risque de guerre civile» en France, prévient l'ancien chef d'État-Major des armées Pierre de Villiers
Tags:
feu, incendie, véhicule, police, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook