France
URL courte
82917
S'abonner

L'ancien champion du monde de boxe thaïlandaise, Patrice Quarteron, brièvement placé en garde à vue le 16 juillet pour avoir pris à partie des policiers au commissariat d'Évry, y a de nouveau été emmené le 17 juillet, cette fois pour outrage.

Patrice Quarteron été convoqué le 17 juillet au matin pour s'expliquer et a été placé en garde à vue au commissariat de Massy pour «outrage à personne dépositaire de l'autorité publique», a indiqué le parquet d'Évry.

Il lui est reproché un message sur Facebook dans lequel il s'en prend directement au commissaire d'Évry, le traitant de «menteur». «Tu vas te souvenir de moi toute ta vie, écrit Patrice Quarteron, sache que tu vas me respecter».

Déjà placé en garde à vue

Jeudi 16 juillet, il avait déjà été placé en garde à vue pendant quelques heures au commissariat d'Évry pour «menace de mort sur personne dépositaire de l'autorité publique» et «atteinte à l'intimité de la vie privée».

Il s'était rendu au commissariat de la préfecture de l'Essonne pour réclamer des nouvelles d'une affaire pour laquelle il avait porté plainte, filmant le tout en direct avec son téléphone portable.

«Ça fait quatre mois que j'attends, je veux des réponses maintenant. Vous attendez quoi?», avait-il lancé à l'adresse des policiers.

Le 8 janvier dernier, son domicile de Corbeil-Essonnes a été visé par des tirs d'arme à feu. Plusieurs impacts de balles ont été retrouvés sur la façade, ainsi que des douilles.

Le 20 juin dernier, des détonations ont été entendues à proximité de sa résidence, conduisant le boxeur à déposer une nouvelle plainte, indique l'AFP.

Depuis plusieurs jours, il publie de nombreuses vidéos sur sa page Facebook, qui regroupe plus de 243.000 fans, pour s'en prendre directement au travail des policiers chargés d'enquêter sur son affaire.

Lire aussi:

«Le port du masque ne sert absolument à rien», lance une conseillère municipale à Nice, causant une polémique
Fraude sociale: les milliards perdus de la Sécu
Covid-19 en Île-de-France: «On assiste à une inversion de l'épidémie»
Tags:
police, garde à vue, boxeur, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook