France
URL courte
Incendie à la cathédrale de Nantes (23)
152422
S'abonner

Les enquêteurs ont remis en liberté le ressortissant rwandais qui avait été placé en garde à vue en marge de l'enquête sur l'incendie dans la cathédrale de Nantes.

L'homme de 39 ans, qui avait été placé en garde à vue samedi 18 juillet dans le cadre de l'enquête sur l'incendie de la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Nantes, a été remis en liberté ce dimanche soir, relate l'AFP qui se réfère au procureur de la République.

«Je vous confirme» la remise en liberté du bénévole travaillant dans le diocèse, «sans aucune poursuite», a indiqué Pierre Sennès cité par l'agence.

Les enquêteurs avaient souhaité entendre ce ressortissant rwandais sur les conditions de fermeture de la cathédrale vendredi soir, alors que les pompiers ont été alertés du feu samedi vers 07h45.

«Toute interprétation qui pourrait impliquer cette personne dans la commission des faits est prématurée et hâtive», avait prévenu le procureur dont les propos ont été repris par l'AFP.

Incendie dans la cathédrale de Nantes

Un important incendie s’est déclaré au sein de la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Nantes dans la matinée du 18 juillet.

Le procureur de la République de Nantes a déclaré qu'un ressortissant rwandais, bénévole du diocèse, avait été placé en garde à vue en marge de l'enquête ouverte pour «incendie volontaire». Pour l’avocat de l'homme, arrivé du Rwanda il y a quelques années, «aucun élément ne rattache» son client à l'incendie.

Dossier:
Incendie à la cathédrale de Nantes (23)

Lire aussi:

Joe Biden se fracture le pied en jouant avec son chien - images
Un Français assassiné au Mexique pour ses grands crus
La Haute autorité de santé recommande un groupe prioritaire à vacciner
Tags:
garde à vue, cathédrale, Nantes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook