France
URL courte
211288
S'abonner

Ces derniers temps, les slaloms de pilotes de trottinettes électriques qui organisent des courses sur les trottoirs des Champs-Élysées effraient habitants et touristes, selon Le Parisien. La découverte de centaines de capsules vides de gaz hilarant ajoute à l’inquiétude, note le journal.

Des dizaines de jeunes grisés par du gaz hilarant se livrent régulièrement à des courses sauvages de trottinettes électriques sur la célèbre avenue parisienne des Champs-Élysées, au risque d’écraser des piétons, relate Le Parisien.

​Des séquences de vidéastes amateurs montrent des groupes de chevaucheurs de trottinettes évoluer sur les trottoirs et sur la chaussée en contournant les passants, frôlant des familles avec des poussettes.

​«Ce sont des courses organisées. Et les participants sont de plus en plus nombreux. On sent que ça prend de l'ampleur […]. Franchement ça fait peur aux gens qui marchent sur le trottoir. Il y a eu une fois ou deux des chutes spectaculaires. Mais c'est surtout ce climat de n'importe quoi qui étonne les touristes», note le gérant d’un commerce des Champs-Élysées dont les propos ont été repris par le quotidien.

Les courses s’étendent déjà aux rues avoisinantes

Selon Jeanne d’Hauteserre, maire du 8e arrondissement de Paris, ces jeunes «roulent comme des fous» et «semblent grisés, sans doute par l’effet du gaz hilarant, les bras levés, planant, tenant à peine le guidon».

​Et les courses s’étendent déjà aux rues voisines où les trottoirs ne sont pas aussi larges que sur les Champs.

​La mairie a prévu de mettre en place une unité de la police municipale. Ce projet sera soumis à l’aval de la préfecture de police. Elle a en outre appelé les opérateurs fournissant les trottinettes électriques en location à Paris à brider la vitesse de leurs engins.

Le gaz hilarant légalement disponible dans les commerces

Les cartouches de protoxyde d’azote, ou gaz hilarant, que la police découvre après les courses à trottinettes, sont vendues en grande surface. Initialement destinées aux siphons de cuisine, ces capsules servent notamment à fabriquer de la crème Chantilly, mais les jeunes les achètent pour l’effet euphorisant.

Or le gaz hilarant est potentiellement dangereux puisqu’il peut provoquer des troubles neurologiques et cardiaques, note Le Parisien.

«Nous avons constaté ces derniers temps un phénomène sur les Champs-Élysées, principalement le week-end. Nos services ont remarqué des centaines de capsules vides de protoxyde d'azote jonchant les trottoirs et la présence conjointe de jeunes sur leurs trottinettes circulant à proximité, avec un comportement inadapté. Il y a évidemment une consommation présumée de ces produits», a noté la Préfecture de police de Paris, citée par le journal.

Les forces de l’ordre, qui ont saisi plus de 2.000 capsules dans le 18e arrondissement et 10.000 capsules à Alfortville, en Val-de-Marne, enquêtent tout de même  sur plusieurs trafics de capsules «dont les détenteurs n’étaient pas capables de justifier la provenance ou l’utilisation».

Lire aussi:

Une syndicaliste policière s’en prend en direct au patron de BFM TV, accusant la chaîne de «mensonge»
Assassinat de Mohsen Fakhrizadeh: un temps Mossad à Téhéran
Ces 25 propriétaires du 93 ont appris par simple lettre qu’ils étaient expropriés
Tags:
gaz hilarant, trottinette, Avenue des Champs-Elysées à Paris, Paris
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook