France
URL courte
Par
3023149
S'abonner

Les circonstances dans lesquelles Axelle, aide-soignante de 23 ans, est morte après avoir été traînée sur près de 800 mètres par un automobiliste, se précisent. Selon Le Progrès, voulant échapper à des fêtards en colère, le conducteur s’est retrouvé dans une impasse et n’a pas prêté attention à la jeune femme derrière sa voiture.

Une nouvelle affaire de violence inouïe a secoué Lyon, où une jeune femme a été percutée par une voiture en quittant une fête puis traînée sur 800 mètres, provoquant sa mort. Le Progrès, se référant à ses sources, a apporté de nouveaux détails sur l’homicide.

Axelle Dorier, était une jeune aide-soignante de 23 ans habitant Francheville. Dans la nuit du 18 au 19 juillet, elle participait à une fête d’anniversaire dans le parc des Hauteurs à Lyon sur la colline de Fourvière.

Aux alentours de 3h40, un groupe de quatre jeunes femmes de la fête a percuté en voiture le chien d’un autre invité tandis qu’elles quittaient les lieux. L’accident a donné lieu à des altercations, la conductrice de la voiture a reçu un coup, relate le journal.

Deux amis des jeunes femmes suivaient leur voiture dans une Golf de location immatriculée en Allemagne. Après avoir compris qu’ils étaient ensemble, les participants à la fête s’en sont à leur tour pris à la Golf. Le conducteur a appuyé sur la pédale d'accélération, tourné à gauche et s’est retrouvé dans une impasse. Faisant un demi-tour, il n’a pas prêté attention à Axelle qui lui aurait fait signe de s’arrêter.

Le conducteur a démarré et l’a renversée, puis l’a traînée pendant près de 800 mètres.Le chauffard a ensuite pris la fuite suivi par une Mercedes conduite par un ami. Il n’est pas précisé si celui-ci a vu la victime.

Les pompiers sont arrivés peu de temps après et n’ont pu que constater le décès, la victime ayant été démembrée.

Ils se rendent à la police

Vers six heures du matin, six jeunes gens se sont présentés au commissariat affirmant être à l’origine de l’accident. Trois d’entre eux ont été placés en garde à vue à la Sûreté départementale.

Les tests d'alcoolémie se sont révélés négatifs.

Le 20 juillet, le conducteur de 21 ans a été mis en examen pour violence volontaire avec arme (le véhicule) ayant entraîné la mort et pour délit de fuite et placé en détention provisoire. Il a été placé en détention provisoire. Un passager de 19 ans a été mis en examen pour non-assistance à personne en danger et placé sous contrôle judiciaire. Il a été remis en liberté. La troisième personne a été mise hors de cause.

Selon le parquet, le conducteur a expliqué «avoir paniqué et voulu quitter les lieux, alors qu'une jeune fille était positionnée devant son véhicule».

Campagne en ligne #OnVeutLesNoms

Sous le choc de la violence de l’affaire, les internautes ont appelé à la révélation des identités des présumés coupables. Les hashtags #OnVeutLesNoms et #JusticepourAxelle ont été dans le top des tendances sur Twitter toute la journée du 22 juillet.

LyonMag, se référant à des sources proches du dossier, a révélé leurs prénoms: le conducteur Youcef T., dont le permis de conduire avait été préalablement annulé, et le passager Mohamed Y.

 

Lire aussi:

Fraude sociale: les milliards perdus de la Sécu
Covid-19 en Île-de-France: «On assiste à une inversion de l'épidémie»
Les USA échouent à imposer leurs vues sur l’Iran au Conseil de sécurité de l’Onu
Tags:
conducteur, femmes, affaires, détails, Lyon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook