France
URL courte
698
S'abonner

«Si l’État n’est plus en capacité de mettre en place les moyens nécessaires, qu’il confie aux maires qui le souhaitent la possibilité de pouvoir agir plus fortement». Suite à une fusillade en plein jour devant un supermarché à Nice, Christian Estrosi a exigé des moyens supplémentaires pour rétablir l’ordre dans sa ville.

Des coups de feu ont retenti dans la matinée du 20 juillet devant un supermarché du quartier sensible niçois des Moulins, connu pour être un lieu de trafic de drogue. Selon l’édile, Christian Estrosi, la situation de ce quartier, ainsi que celui des Liserons, reste «préoccupante» depuis le déconfinement.

Le maire de la ville a déclaré ne plus tolérer «cette délinquance organisée qui affole légitimement la majorité des Niçoises et des Niçois qui aspirent à la tranquillité dans ces quartiers».

M.Estrosi a également indiqué que cela fait plusieurs mois qu’il demande au ministre de l’Intérieur de mettre des moyens supplémentaires, dont «renforcer les effectifs de police nationale, endiguer le trafic de drogue, faire figurer Nice dans les villes pouvant bénéficier du plan national de sécurisation renforcée (PNSR) afin de combler le manque de près de 100 effectifs de police nationale».

«Sans attendre un nouvel acte de décentralisation, je demande un plan d’action immédiat permettant de rétablir l’ordre dans les quartiers de reconquête républicaine. Et si l’État n’est plus en capacité de mettre en place les moyens nécessaires, qu’il confie aux maires qui le souhaitent la possibilité de pouvoir agir plus fortement», a-t-il déclaré.

Coups de feu dans la ville

Des coups de feu ont été tirés en plein jour devant un supermarché du quartier sensible des Moulins à Nice le 20 juillet.

«Il était 9h31, des détonations ont été entendues et des jeunes se sont mis à courir. Le quartier bouclé, des douilles retrouvées mais personne n'a été blessé et l'affaire a été reprise par la police judiciaire», a précisé cette source, ajoutant que trois personnes avaient été interpellées.

Une vidéo mise en ligne par un habitant laisse entendre la fusillade et montre des hommes en train de courir au loin, sous l'œil des clients à l'entrée de l'établissement.

Lire aussi:

Le Président Aoun évoque l'hypothèse d'un «missile» ou d'une «bombe» dans la double explosion à Beyrouth
Une pétition demande un placement du Liban sous mandat français pendant dix ans
Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Tags:
fusillade, Nice, Christian Estrosi
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook