France
URL courte
2413423
S'abonner

Commentant la couverture médiatique de l’affaire Traoré au micro de BFM TV, l’eurodéputée Nadine Morano a fustigé les médias qui reçoivent Assa. Les policiers sont «écœurés et découragés» d’être ainsi «quasi mis en accusation», estime-t-elle, dénonçant «une inversion des valeurs» au pays.

L’eurodéputée Nadine Morano a critiqué la présence régulière dans le paysage médiatique d’Assa Traoré qui, selon elle, est issue «d’une famille de délinquants».

«Quand vous recevez régulièrement madame Assa Traoré, d’une famille de délinquants, sur votre plateau, les policiers sont écœurés de voir qu’ils sont quasi mis en accusation», a déclaré l’élue au micro de BFM TV.

Et d’ajouter qu’il s’agit d’une «inversion des valeurs totalement scandaleuse».

​Avec la hausse des actes de délinquance évoquée par Mme Morano, les policiers sont «écœurés et découragés» car ils «se sont trahis et ils ont du mal maintenant à prendre des initiatives parce qu’ils peuvent être mis en cause médiatiquement».

Le jour même, elle a réitéré sur Twitter ses propos sur l’inversion des valeurs, qualifiant la place médiatique réservée au clan Traoré d’«insulte faite» aux policiers français.

​Adama, un «délinquant» pour Marion Maréchal

Auparavant, Assa Traoré avait déclaré avoir déposé une plainte pour diffamation contre Marion Maréchal qui a considéré qu’elle n’avait pas à s’excuser «pour la mort d'un délinquant, Adama Traoré, une mort accidentelle qui a eu lieu à la suite d'une interpellation qui n'était pas liée, c'est important de le rappeler, à sa couleur de peau, mais aux crimes qu'il aurait commis».

La sœur d’Adama s’est adressée à la nièce de Marine Le Pen dans une vidéo diffusée sur le compte Twitter «La vérité pour Adama» dans laquelle elle dénonce ses attaques envers sa famille et son frère et promet de continuer son combat pour que ses droits soient respectés.

Lire aussi:

Santé publique France dévoile la carte des zones les plus touchées par le Covid-19 - photo
«Il y a un risque de guerre civile» en France, prévient l'ancien chef d'État-Major des armées Pierre de Villiers
Une enseignante estime que Samuel Paty a «provoqué» l’acte terroriste
Tags:
médias, police, Adama Traoré, Assa Traoré, Nadine Morano
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook