France
URL courte
7232
S'abonner

Une récente étude de l’Insee a fait la lumière sur les salaires que les agents de la fonction publique d'État (FPE) ont touché en 2018. Selon le rapport, avec 2.612 euros nets par mois, les employés des ministères ont la rémunération la plus élevée de tous les agents de la FPE. L’écart salarial entre les hommes et les femmes reste de 13,5%.

La rémunération des salariés de la FPE a été révélée dans une étude menée par l’Insee et publiée le 21 juillet. Parmi 2,2 millions d’agents civils recrutés par la FPE, ceux qui travaillent dans les ministères sont les mieux rémunérés 2.612 euros nets par mois en moyenne, alors que, toutes affectations confondues, le salaire moyen d’un agent de la FPE s'élève à 2.573 euros nets.

«En 2018, un salarié de la fonction publique de l’État perçoit en moyenne 2.573 euros nets par mois en équivalent temps plein; cette moyenne prend en compte tous les agents civils des ministères et des établissements publics, fonctionnaires ou non», indique le rapport.

Les hauts fonctionnaires dans les ministères

Les agents des Établissements publics administratifs (EPA), reçoivent 172 euros de moins que ceux qui travaillent dans les ministères, soit 2.440 euros nets. D'après le rapport, cet écart résulte des différences de structures de qualifications et de statuts.

Par exemple, les fonctionnaires de catégorie A, dont le salaire moyen est égal à 2.988 euros nets, sont plus nombreux dans les ministères (55 % des salariés) que dans les EPA (28 %). Cette catégorie supérieure regroupe le personnel d'encadrement supérieur et les hauts fonctionnaires: administrateurs, magistrats, directeurs d'hôpital, inspecteurs du Trésor public, des douanes ou des impôts, etc.

Les femmes sont moins payées

En 2018, le salaire net moyen en EQTP (équivalent temps plein) des femmes dans la FPE s’élève à 2.425 euros par mois, soit 13,5 % de moins que les 2.803 euros touchés par les hommes, selon l’étude.

«Les femmes ont plus fréquemment des parcours professionnels comportant des périodes de travail à temps partiel et/ou des interruptions de carrière qui pèsent sur leurs trajectoires salariales. Elles occupent aussi plus souvent les postes les moins rémunérateurs: parmi les 10 % des salariés les moins rémunérés, 70 % sont des femmes», explique le rapport.

Lire aussi:

Assassinat de Mohsen Fakhrizadeh: un temps Mossad à Téhéran
Une syndicaliste policière s’en prend en direct au patron de BFM TV, accusant la chaîne de «mensonge»
Ces 25 propriétaires du 93 ont appris par simple lettre qu’ils étaient expropriés
Plusieurs villages français seront privés d’Internet à cause de la 5G
Tags:
Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), fonctionnaires, fonction publique, salaire
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook