France
URL courte
255
S'abonner

Dans un entretien donné au Parisien, l’eurodéputé EELV Yannick Jadot a critiqué l’action d’Emmanuel Macron en matière d’écologie. L’élu émet notamment des doutes quant au plan de relance sur la transition écologique, promis par le gouvernement.

Yannick Jadot n’est pas convaincu que le chef de l’État ait amorcé un virage vers l’écologie, comme il l’a confié dans un entretien au Parisien.

À la veille d’un nouveau conseil de défense écologique organisé par le gouvernement, le député européen a dénoncé «une mise en scène» du Président, qui, d’après lui, «décide seul» sur les sujets liés à l’écologie. Pour pallier à ce manque de concertation, Yannick Jadot préconise la création d’un poste de vice-Premier ministre à l'Écologie, plutôt qu’un ministère.

S’il ne remet pas en cause l’engagement de Barbara Pompili, nouvelle ministre de la Transition écologique qui a milité 15 ans chez EELV, Yannick Jadot doute qu’elle puisse faire entendre sa voix. Il fait référence à l’expérience avortée de Nicolas Hulot au gouvernement et évoque la «triste histoire des ministres de l'Environnement qui se sont succédé».

Plus généralement, l’eurodéputé ne pense pas que Macron se soit réellement converti à l’écologie, et dénonce un «manque de volonté politique» de la part de l’Élysée et de Matignon.

«Plutôt que de combattre les écologistes et d'ignorer l'aspiration populaire qui s'exprime fortement dans la société, il ferait mieux d'agir et d'en finir avec la stratégie du "polluer mieux" qui est sa marque de fabrique depuis trois ans. On est sur un quinquennat perdu pour le climat», confie Yannick Jadot au Parisien.

Critique du plan de relance

L'ex-tête de liste EELV aux européennes critique également le plan de relance sur la transition écologique, annoncé par le gouvernement. Yannick Jadot doute de sa mise en œuvre à l’échelon national et dit se concentrer sur une application locale des politiques écologiques, dans les villes remportées aux dernières municipales.

«On attend toujours. Une étude récente du WWF et Ernst & Young démontre qu'un plan de relance vert de 14 milliards d'euros par an dans la rénovation thermique, les renouvelables, les transports durables, l'agriculture bio et l'écotourisme créerait un million d'emplois d'ici 2022! Deux fois plus qu'un plan de relance classique. Qu'est-ce que le gouvernement attend?», a déclaré le député européen au Parisien.

Jean Castex avait annoncé mi-juillet un plan général de relance de 100 milliards d’euros, dont 20 milliards consacrés à la transition écologique. Dans un entretien accordé au Journal du dimanche ce 25 juillet, Bruno Le Maire a pour sa part parlé d’un «plan vert» de 30 milliards.

Lire aussi:

«Une catastrophe pour la France»: un chef des urgences évoque un possible reconfinement
La police marocaine attaquée en tentant d’arrêter un trafiquant présumé, 20 kg d’or saisis - photos
Un couple de sexagénaires agresse une caissière qui leur demande de porter un masque dans les Vosges
Tags:
EELV, écologie, Emmanuel Macron, Yannick Jadot
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook