France
URL courte
5550
S'abonner

Des voisins ont alerté des associations de protection des animaux à Nice. Venues dans un appartement, elles y ont découvert 23 chats affamés, vivant dans le noir, entourés d’excréments. Une plainte sera déposée.

Trois associations de protection des animaux, alertées par des riverains, ont découvert dans un appartement insalubre de Nice (Alpes-Maritimes), le 25 juillet, 23 chats qui vivaient en permanence dans le noir, les fenêtres fermées, relate France 3. L’un des organismes a partagé sur les réseaux sociaux des photos du logement «d'où se dégage une odeur pestilentielle».


Les animaux, déshydratés et affamés, déambulaient sur une couche d'excréments de 60 centimètres. «Cette situation dure depuis environ cinq ans. Le locataire ne vit pas dans cet appartement, il habite dans une caravane à 50 mètres d'ici, il vient une fois par semaine pour nourrir les animaux», raconte Anne-Marie David, la directrice de l'association Alliance pour le respect et la protection des animaux.

«Un calvaire»

«C'est l'appartement de l'horreur. Ces chats ont vécu un calvaire», martèle-t-elle, citée par le média.

Une plainte va être déposée à l'encontre du propriétaire pour maltraitances aggravées, a annoncé sur sa page Facebook l’association Justice pour les animaux. Il risque jusqu'à deux ans de prison et 30.000 euros d'amende, selon France 3.

Lire aussi:

Le centre d'enrichissement de Natanz touché par un acte «terroriste antinucléaire», selon Téhéran
Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 replonge sous la barre des 35.000 en 24h en France
Ce propriétaire d’hôtel avait loué une chambre à Xavier Dupont de Ligonnès la première nuit de sa cavale
Des médecins avouent avoir vacciné des moins de 55 ans à l’AstraZeneca malgré une recommandation contraire
Tags:
défenseurs des animaux, animaux, chats, Nice
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook