France
URL courte
511486
S'abonner

À Bordeaux, où les attaques à l’arme blanche se multiplient depuis plusieurs semaines, un jeune homme a été blessé à la gorge avec ce qui ressemblait à une machette dans un quartier réputé calme, relate Valeurs actuelles. Son agresseur reste pour l'heure introuvable.

Lundi 27 juillet, une dispute entre deux jeunes sur le parvis de l'église Saint-Amand, à Caudéran, a dégénéré, rapporte Valeurs actuelles.

Au terme d'une «altercation très vivante», selon un témoin, un des deux hommes a sorti un «très long couteau, visiblement une machette» et a porté un coup à la gorge de l'autre.

Les motards de la police nationale arrivés sur place quelques minutes plus tard ont quadrillé le secteur mais ne sont pas parvenus à trouver l'agresseur.

La victime a été emmenée au CHU de Bordeaux par les pompiers.

«Voir cela à Caudéran, c'est très inquiétant», a confié un témoin à Valeurs actuelles en déplorant un tel acte dans une zone calme de la ville.

Sept nouvelles attaques depuis le 23 juillet

«Maintenant on sort un couteau à la moindre occasion. L'autorité est remise en cause, ces délinquants n'ont plus peur de la police», a-t-il ajouté.

Le magazine s'alarme que depuis la publication, le 23 juillet, d'un bilan quotidien détaillé d'agressions ultra-violentes à Bordeaux, au moins sept nouvelles attaques aient eu lieu.

Les blessures causées dans les attaques à l’arme blanche sont souvent très graves.

Le 10 juillet, un habitant de Bordeaux a fait une remarque à trois individus qui étaient en train d’uriner sur un mur. L’un d’eux l’a poignardé dans la zone du cœur. Il a été hospitalisé dans un état critique.

Dans la nuit du 18 au 19 juillet, un homme de 44 ans a été lui aussi poignardé à quelques centimètres du cœur après avoir porté secours à une femme agressée en plein centre-ville de Bordeaux.

Lire aussi:

Un homme «neutralisé» à Paris après avoir tenté d'attaquer des policiers au couteau
Un puissant séisme frappe la Grèce et la Turquie, plusieurs morts et deux centaines de blessés - images
Mediapart parle d’attentats de «faible intensité», le Net en colère
Tags:
arme blanche, attaque, Bordeaux
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook