France
URL courte
3913628
S'abonner

«Il n’y a rien de pire que d’entendre des mecs dire qu’un terroriste est juste un fou»: selon les informations du Canard Enchaîné, Gérald Darmanin s’est fâché contre son propre ministère qui a préparé un discours en hommage sans mentionner qu’il avait été tué par un terroriste islamiste.

À l’occasion des quatre ans de l’assassinat du père Hamel par deux djihadistes, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a prononcé le 26 juillet un discours à Saint-Étienne-du-Rouvray pour lui rendre hommage. Toutefois, le responsable a du modifier le discours dans lequel «les technos du ministère» n’ont pas mentionné le fait que l’assassin du père Hamel était un terroriste islamiste, a révélé Le Canard Enchaîné.

Colère du chef du ministère

«Les technos du ministère de l’Intérieur avaient réussi, dans le discours qu’ils m’avaient préparé, à ne pas mentionner le fait que l’assassin du père Hamel était un terroriste islamiste!»,  a-t-il dit, selon le média.

«Moi, je parle français et je pense que les Français parlent français. Il n’y a rien de pire que d’entendre des mecs dire qu’un terroriste est juste un fou», a-t-il ajouté. 

Hommage au père Hamel

Dans son discours d'hommage au père Hamel, le ministre a salué le prêtre «mort sous les coups de la barbarie la plus infâme et la plus aveugle». Son assassinat «n'a pas touché que les chrétiens. Il a touché toute la France en son coeur et en son esprit», a-t-il dit.

«Nous n’oublions pas que le père Hamel est mort sous les coups de la barbarie la plus infâme et la plus aveugle, celle commise au nom d’une idéologie meurtrière […], nous n’oublions pas qu’il fut tué par la barbarie islamiste», a déclaré M.Darmanin lors de son discours.

Le 26 juillet 2016, le père Jacques Hamel, prêtre de Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), a été égorgé dans son église par deux djihadistes, Abdel Malik Petitjean et Adel Kermiche, qui ont été tués par la police. L'assassinat avait été revendiqué par l'organisation État islamique*.

*Organisation terroriste interdite en Russie

 

Lire aussi:

Le Président Aoun évoque l'hypothèse d'un «missile» ou d'une «bombe» dans la double explosion à Beyrouth
Une pétition demande un placement du Liban sous mandat français pendant dix ans
Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Tags:
islamisme, terrorisme, Canard Enchaîné, Gérald Darmanin, égorger, égorgement
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook