France
URL courte
154623
S'abonner

Vêtu d’un t-shirt «Bigard président», l’humoriste lance un appel dans une vidéo diffusée sur Twitter aux maires qui voudraient le parrainer en vue de l'élection présidentielle 2022. «Allez 500 signatures pour foutre un sacré bordel», indique la légende.

L’humoriste Jean-Marie Bigard a de nouveau fait part de son intention de participer aux prochaines élections présidentielles. Dans une vidéo mise en ligne sur Twitter le 29 juillet, il s’adresse aux maires de France.

«Allez 500 signatures pour foutre un sacré bordel», lance-t-il en légende.

​«Quel kif ce serait d'avoir mes 500 signatures avant tout le monde. Ca, ce serait du sport! Je m'adresse à tous les maires de tous les villages, toutes les villes: donnez-moi votre signature», dit Jean-Marie Bigard qui pose devant un château gonflable, vêtu d’un t-shirt portant l’inscription «Bigard président».

Des maires «m’ont déjà contacté», «ils étaient ok»

Il explique qu’il se tient devant son «château en tant que futur Président».

«Je suis obligé quand même d’avoir un château, l’Élysée, c’est plus moche […]. Spontanément, des maires m’ont déjà contacté. Ils m’ont dit qu’ils étaient ok», annonce M.Bigard.

«500 signatures», c'est le nombre de parrainages de maires qui permet d’être candidat à une élection présidentielle en France.

Ambitions présidentielles

Invité des Grandes gueules sur RMC le 11 juin, l’humoriste s’est fendu d’un «bien sûr» quant à sa possible candidature à la présidentielle 2022.

Le 22 juin, Jean-Marie Bigard a réaffirmé son intention de se lancer en politique devant le public de l'Apollo Théâtre.

Lire aussi:

L'ancien international de rugby Christophe Dominici retrouvé mort dans les Hauts-de-Seine
Un policier fait un croche-pied à un migrant lors de l'évacuation place de la République – vidéo
Deux personnes blessées dans une attaque au couteau dans un magasin en Suisse
Un destroyer américain viole la frontière russe près de Vladivostok
Tags:
Jean-Marie Bigard, élection présidentielle, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook