France
URL courte
36549
S'abonner

«L’Organisation mondiale de la santé reconnaît un risque sérieux de transmission aérosol du virus», a indiqué Olivier Véran incitant .

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, s’est rendu mercredi dans les Yvelines pour superviser la distribution de 50 millions de masques aux foyers les plus modestes, en recommandant dans certains cas le port du masque en extérieur.

Plus de huit millions de personnes vont recevoir dans les dix à quinze prochains jours un lot de six masques dans leurs boîtes aux lettres, lavables chacun vingt fois, a indiqué le ministre qui s’est rendu sur une plateforme de logistique et une autre de distribution du groupe La Poste.

«Nous avons priorisé les territoires avec la plus forte activité virale et les départements d’Outre-mer, notamment La Guyane», a poursuivi M. Véran.

«Il ne saurait y avoir le moindre obstacle financier pour se protéger», a-t-il insisté, se félicitant de cette distribution à domicile «sans démarche à réaliser». Tous les masques viennent du stock d’Etat, a-t-il également dit.

Augmentation de l’activité virale

«Depuis quelques jours, il y a une augmentation de l’activité virale dans certains endroits de notre pays», a rappelé le ministre, citant notamment le cas de la Mayenne, où le masque est désormais obligatoire en extérieur et où tout rassemblement de plus de 10 personnes est interdit.

«L’Organisation mondiale de la santé reconnaît un risque sérieux de transmission aérosol du virus», a-t-il dit pour expliquer la nécessité de porter un masque.

Le ministre a donc incité au port du masque en extérieur selon les situations: «Si vous êtes dans une rue où il y a plusieurs personnes qui vont se balader et vous n’êtes pas sûr de pouvoir garder la distance, je le recommande.»

N’excluant pas la possibilité d’une résurgence de l’épidémie en France, même si ce n’est pas le cas pour le moment, le ministre a pris pour exemple la Belgique ou la Catalogne, où, «il y a dix jours, il n’y avait pas de deuxième vague et où ils sont désormais en difficulté».

Il a conclu son propos par un appel, s’adressant «d’abord aux publics vulnérables». «Les gens porteurs de maladies, de fragilités et les gens qui sont âgés doivent limiter les contacts» et surtout «ne pas hésiter à porter un masque y compris en espace extérieur».

«Le deuxième appel, c’est pour la jeunesse», a poursuivi M. Véran. «Il faut pouvoir profiter de la vie et des vacances mais il faut aussi se protéger et protéger les autres».

«Nous enregistrons des "clusters" (foyers épidémiques) qui sont amenés souvent par des activités festives», a insisté le ministre, faisant référence à Quiberon (Morbihan) où des rassemblements, notamment chez les 18-25 ans, ont engendré des dizaines de contaminations.

«On n’est pas à l’abri parce qu’on est jeunes et on est encore moins à l’abri de transmettre», a-t-il insisté.

Lire aussi:

Le Président Aoun évoque l'hypothèse d'un «missile» ou d'une «bombe» dans la double explosion à Beyrouth
Une pétition demande un placement du Liban sous mandat français pendant dix ans
Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Tags:
Olivier Véran, masques, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook