France
URL courte
1617115
S'abonner

Traité de «vendu» en pleine manifestation contre les violences policières et le racisme le 2 juin à Paris, un gendarme mobile noir a porté plainte contre l’initiatrice de la provocation. Avec l’appui du comité Traoré, la manifestante a récolté plus de 3.400 euros pour financer ses frais de justice.

«Tu devrais avoir honte de te ramener ici!» «Vendu! Sale vendu!», «C’est des tueurs. T’es de leur côté, t’as pas honte?», avait crié une militante noire en direction d’un gendarme de la même couleur de peau lors de la manifestation antiraciste à Paris du 2 juin. Il a alors porté plainte avec l’appui de sa hiérarchie. Selon Valeurs actuelles, la femme a reçu une importante somme d’argent pour couvrir ses démarches judiciaires.

Elle lance un appel sur la Toile

Cette «influenceuse» sur les réseaux sociaux a appelé à la générosité de ses abonnés.

«À la suite des récents événements survenus lors de la manifestation liée au mouvement Black Lives Matter, je suis convoquée en audience accompagnée de mon avocat. Toutefois, un avocat coûte très cher (j'ai déjà̀ avancé les frais) et j'ai des difficultés. J'en appelle donc à ma communauté́ pour me soutenir dans cette démarche. Si vous souhaitez contribuer à ma cagnotte, j’en serais très reconnaissante. Toutes les donations, petites ou grandes, sont les bienvenues», écrit-elle sur la page de sa cagnotte.

Outre ce soutien, la jeune femme a également reçu l’appui du collectif «La vérité pour Adama» qui a relayé son appel au don sur Twitter, relate le média. La cagnotte a déjà récolté plus de 3.400 euros de dons sur la plateforme Leetchi, avec plus de 280 participants, et 87 euros sur la plateforme Utip.

Le gendarme en question, Florent, sous-officier d’origine martiniquaise de la gendarmerie mobile, s’est livré suite à l’incident de juin au Point, dénonçant des propos «terriblement choquants» de la part de cette femme.

Lire aussi:

Troisième confinement: «La France est le pays des révolutions» et «on est à la limite», lance Philippot
Un «confinement très serré» fait partie des scénarios envisagés, selon le gouvernement
Le professeur Raoult s’en prend au gouvernement et au Conseil de l’Ordre des médecins
Un quadragénaire tue un chien du GIGN qui riposte et l’abat à son tour
Tags:
agression, manifestation, gendarmes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook