France
URL courte
377
S'abonner

Coincé sur un balcon d’un immeuble breton, un chat a pu être récupéré par les pompiers. Finalement, l’animal n'était pas en danger et sa propriétaire a été rapidement retrouvée.

Les pompiers sont intervenus le 29 juillet à Saint-Jacques-de-la-Lande, près de Rennes, a relaté Actu.fr. Le problème a été signalé par une internaute qui avait diffusé la veille ce message sur les réseaux sociaux:

«Besoin d’aide: un chat est enfermé sur le balcon depuis plus d’une semaine à miauler de détresse du matin jusqu’au soir.»

La police a rapidement réagi.

«Nous cherchons les propriétaires et nous allons faire le nécessaire», a déclaré la police municipale à Actu.fr.

Elle a alerté les pompiers, qui sont intervenus accompagnés du Chenil Service. Le chat semblait bloqué sur un balcon au deuxième étage d’un immeuble. Il a été récupéré à l’aide d’une échelle.

«Il n’avait pas de problème»

Un membre de l’association a par la suite donné des nouvelles du petit félin.

«Il n’avait pas de problème, il est sociable. Il avait à manger et à boire et avait la possibilité de rentrer dans l’appartement. Apparemment, il était habitué à vivre comme ça.»

Sa maîtresse a été retrouvée et passera le reprendre, a-t-il précisé, cité par le site.

Tout est bien qui finit bien pour ce chat, mais des histoires de ce genre arrivent régulièrement et sont largement partagées sur les réseaux sociaux. Comme celle de cette internaute qui montre en images sa délicate opération visant à nourrir le chat des voisins resté sur le balcon.

Lire aussi:

Il traite ses copains de «fils de porcs» dans le 93, sa mère refuse de s'excuser auprès de l'enseignant et l'insulte
Des musulmans investissent une mairie et exigent des excuses d’un élu pour ses propos jugés racistes
Deux bus attaqués par une trentaine de délinquants près de Conflans après la mort d’un homme abattu par la police
L’Union américaine de géophysique s’excuse auprès des scientifiques russes
Tags:
sauvetage, pompiers, chats, rennes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook