France
URL courte
101220
S'abonner

Deux fortes explosions se sont fait entendre à Dijon, mettant de nombreuses personnes en émoi, d'après les messages postés sur les réseaux sociaux. Selon Luis Da Cunha, le directeur de l'aéroport de Dijon-Bourgogne, il s'agissait de deux Rafale de l'armée de l'air française.

Deux fortes explosions ont été entendues à Dijon et dans sa périphérie ce jeudi 30 juillet, vers 16h25, faisant trembler les vitres, relatent les médias.

Les explosions ont également été entendues depuis Quetigny, Arc-sur-Tille, Mirebeau-sur-Bèze, Is-sur-Tille et Sombernon, note Le Bien public.

​​Sur les réseaux sociaux, les internautes se perdaient en conjectures quant à l'origine des détonations.

«Deux Rafale de l'Armée de l'air ont franchi le mur du son en passant à 10.000 mètres au-dessus de la ville», a expliqué Luis Da Cunha, directeur de l'aéroport de Dijon-Bourgogne, dont les propos ont été repris par Infos Dijon. 

Selon lui, c'est une «procédure tout à fait normale» et l'aéroport n'en est pas prévenu à chaque fois, mais le protocole -très strict- a été respecté et aucun incident n'est à déclarer.

La préfecture de Côte-d’Or a aussi confirmé qu'il s’agissait bien de «deux Rafale qui faisaient un vol supersonique et qui ont franchi le mur du son».

Quand un avion dépasse la vitesse du son (Mach 1), soit au-delà des 1.225 km/h, cela génère une onde de choc et un «bang» se fait entendre, rappellent les médias.

Lire aussi:

«Une catastrophe pour la France»: un chef des urgences évoque un possible reconfinement
La police marocaine attaquée en tentant d’arrêter un trafiquant présumé, 20 kg d’or saisis - photos
Un couple de sexagénaires agresse une caissière qui leur demande de porter un masque dans les Vosges
Tags:
mur du son, explosion, Dijon, Rafale
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook