France
URL courte
Par
193143
S'abonner

En réagisant à un article de Marianne, qui annonçait la promotion au poste de brigadier-chef d’un CRS ayant arboré en 2012 un casque frappé d'un blason nazi, le ministre de l’Intérieur a annoncé avoir bloqué sa montée en grade.

Gérald Darmanin a annoncé le 30 juillet sur Twitter que le CRS qui avait arboré un casque frappé d'un blason nazi, en 2012, et faisait l’objet d’une enquête interne pour des accusations de propos sexistes et discriminatoires, ne serait pas promu brigadier-chef.

«Non. Conformément à ce que j’ai demandé au Directeur général de la police nationale, cet agent ne sera pas promu», a tweeté le ministre de l'Intérieur, citant un article du magazine Marianne sur ce sujet.

​Comme les services de Gérald Darmanin l’ont expliqué à Marianne, «conformément aux instructions du ministre de l'Intérieur, ce brigadier a été retiré du tableau d'avancement avant sa publication officielle».

«Promouvable depuis 2014»

Ce CRS était en 2012 l’un des supérieurs hiérarchiques d’Inès, une Franco-Algérienne dont le prénom a été changé. C’est notamment elle qui a donné l’alerte concernant l’admiration de son chef pour les équipements nazis, ainsi que sur les propos sexistes tenus dans leur unité.

En 2015, il a été sanctionné sur décision du ministère de l’Intérieur pour avoir porté un casque à emblème nazi. L’homme a écopé de 15 jours de suspension en février 2015, avant de retrouver son poste.

Ce 29 juillet, Marianne a annoncé que ce policier venait d’être promu brigadier-chef.

Selon la réponse du service de communication de la police communiquée à Marianne, le CRS était «promouvable depuis 2014». Le 6 février 2020, la commission administrative paritaire compétente a proposé son avancement au grade de brigadier chef à partir des règles appliquées à tous les fonctionnaires, sur la base des trois dernières évaluations et de la réussite aux examens professionnels».

Lire aussi:

Troisième dose de vaccin: «Cela fait partie du plan de développement économique et actionnarial des labos»
Un bus avec des touristes se renverse en Turquie, des morts et des blessés
La politique vaccinale en France «fait assez sourire en Belgique», selon un épidémiologiste
«Vous votez avec vos mains, on va vous trancher vos mains»: une députée ayant voté pour le pass sanitaire menacée
Tags:
France, Gérald Darmanin, Compagnie républicaine de sécurité (CRS), nazisme
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook