France
URL courte
91440
S'abonner

Un homme alcoolisé a dérobé deux bombes lacrymogènes dans un véhicule de police à Blois (Centre-Val de Loire), a rapporté La Nouvelle République. Il est ensuite entré dans le commissariat et a menacé de mort les policiers. Il s’est violemment rebellé lorsqu’ils ont essayé de l’arrêter, blessant trois d’entre eux.

Dans la nuit du samedi 1er au dimanche 2 août, un individu sous l’emprise de l’alcool s’en est pris à plusieurs policiers dans le commissariat de Blois, dans le Centre-Val de Loire, a relaté La Nouvelle République. Trois d’entre eux ont été blessés en essayant de le maîtriser.

Il était cinq heures du matin lorsque l’homme est entré dans la cour du bâtiment, fouillant les véhicules de police. Dans l’un d’entre eux, il a mis la main sur deux bombes lacrymogènes et a ensuite pénétré dans les locaux.

Arrivé dans une salle de repos où se trouvaient trois policiers, il les a menacés de mort. Les agents ont tenté de l’arrêter mais il s’est violemment rebellé. Durant l’altercation, l’une des bombes lacrymogènes a explosé au sol et le gaz s’est répandu dans la salle.

Au terme de cette interpellation difficile, deux policiers se sont vu octroyer trois jours d’incapacité totale de travail, le troisième un seul.

Déjà connu des services de police

Toujours selon les informations du quotidien régional, le suspect, âgé de 37 ans, était déjà connu des forces de l’ordre. Il passera devant le tribunal correctionnel de Blois le 11 septembre et subira une expertise psychiatrique.

Lire aussi:

En continu: attaque à l'arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo, des blessés
Marseille: manifestation contre les nouvelles mesures sanitaires - vidéo
Crise du Covid: «leur stratégie de déni ne fait que renforcer la défiance des Français à l’égard des politiques»
Tags:
blessure, interpellation, menace de mort, gaz lacrymogènes, police, commissariat
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook